Angela Merkel est de plus en plus impopulaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Angela Merkel est de plus en plus impopulaire
©Capture Couverture Der Spiegel

Flop…

Angela Merkel est de plus en plus impopulaire

La chancelière n'est plus classée que sixième en termes de taux de satisfaction parmi les politiques allemands avec 45 %, selon le sondage Deutschlandtrend réalisé par l'institut Infratest Dimap pour Die Welt et ARD.

Alors que la CDU pourrait subir une défaite historique dans le Land de la chancelière dimanche, cette dernière voit sa popularité reculer à son plus bas niveau depuis cinq ans. Mais Angela Merkel pourrait ne pas renoncer à briguer un quatrième mandat. Pour cause, sa a popularité est désormais au plus bas en Allemagne. 

La chancelière n'est plus classée que sixième en termes de taux de satisfaction parmi les politiques allemands avec 45 %, selon le sondage Deutschlandtrend réalisé par l'institut Infratest Dimap pour Die Welt et ARD. Ainsi, Angela Merkel aurait 30 points de moins que le ministre social-démocrate des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, 20 points de moins que le ministre des Finances Wolfgang Schäuble et 11 points de moins que le ministre-président de Bade-Wurtemberg vert Winfried Kretschmann. C'est le taux le plus bas depuis août 2011. Selon ce même sondage, 51 % des Allemands s'opposerait à une candidature d'Angela Merkel à sa propre succession, contre 46 % qui y sont favorables.

Boudée par sa propre région 

Un sondage qui n'annonce rien de bon pour la chancelière, alors que le mois de septembre devra être marqué par deux élections régionales à Berlin le 18 septembre et en Mecklembourg-Poméranie Occidentale ce 4 septembre. Le dernier scrutin est assez symbolique, car même s'il s'agit un Land peu peuplé, c'est aussi le Land d'origine de la chancelière, celui où elle dispose de sa circonscription. Or, dans cette région de l'ancienne RDA, le parti de la chancelière, la CDU, peut craindre le pire. Un sondage du 31 août plaçait en effet la CDU en troisième position, avec 20 %, derrière le parti xénophobe et eurosceptique Alternative für Deutschland (AfD), donné à 23 %. Durant la campagne électorale, les slogans opposés à la chancelière ont souvent accompagné les déplacements d'Angela Merkel.

Lu sur La Tribune

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !