Amedy Coulibaly revendique ses attaques au nom de l'Etat islamique dans une vidéo posthume | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Amedy Coulibaly revendique ses attaques au nom de l'Etat islamique dans une vidéo posthume
©

Nouvel élément

Amedy Coulibaly revendique ses attaques au nom de l'Etat islamique dans une vidéo posthume

Dans une vidéo publiée sur Internet aujourd'hui, le terroriste revendique explicitement que son attaque "contre la police".

Deux jours après sa mort lors de l'assaut des forces de l'ordre porte de Vincennes, Amedy Coulibaly s'exprime à titre posthume dans une vidéo publiée ce dimanche sur Internet et authentifiée par la police.

L'homme ne s'y présente pas, mais affirme avoir "synchronisé" ses actions avec celles menées par les auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo.

Il explique aussi avoir fait allégeance à l'Etat islamique. "Je m'adresse tout d'abord au calife des musulmans Abou Bakr al-Baghdadi, calife Ibrahim", indique l'homme.

La vidéo consiste en un montage de sept minutes. Un texte incrusté y présente l'orateur comme Coulibaly, "auteur des attaques bénies de Montrouge où il a exécuté une policière le 8 janvier". "Le lendemain il mène une attaque porte de Vincennes" où il prend en otage une quinzaine de personnes et exécute quatre Juifs, indique le texte.

Le terroriste répond à trois questions : "Es-tu en lien avec les frères qui ont attaqué Charlie Hebdo ?", "Pourquoi avez-vous attaqué la France, Charlie Hebdo, une épicerie juive ?", "Quel est ton conseil pour les musulmans de France ?"

"Les frères de notre équipe divisée en deux ont fait Charlie Hebdo. Moi je suis sorti aussi un petit peu contre la police. On a fait les choses un petit peu ensemble, un petit peu séparés, c'était pour que ça ait plus d'impact", répond-il à la première question. Il indique avoir participé au financement de l'attaque contre Charlie Hebdo.

"Vous attaquez le califat, vous attaquez l’État islamique, on vous attaque", explique-t-il ensuite. "Vous ne pouvez pas attaquer et ne rien avoir en retour. (...) Même chez nous on n'a plus le droit d'appliquer la charia, c'est vous qui décidez ce qui va se passer sur la Terre, c'est ça ? Non, on ne va pas laisser faire ça, on va se battre".

Lu dans le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !