Allemagne : le confinement et des mesures strictes pourraient potentiellement s’étendre jusqu’en avril 2021, selon Angela Merkel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Angela Merkel Covid-19 Allemagne
Angela Merkel Covid-19 Allemagne
©Markus Schreiber / POOL / AFP

Calendrier

Allemagne : le confinement et des mesures strictes pourraient potentiellement s’étendre jusqu’en avril 2021, selon Angela Merkel

Alors que l’Allemagne a adopté un confinement strict depuis le 15 décembre, Angela Merkel a estimé que les mesures déployées pourraient encore durer pendant plusieurs mois pour faire face à l'épidémie de coronavirus en cas de rebond des cas.

La chancelière allemande Angela Merkel s’est exprimée ce mardi 12 janvier sur la pandémie de Covid-19 en Allemagne. Elle estime que le pays pourrait rester confiné jusqu'en avril en cas d’aggravation rapide de la pandémie : 

« Si nous n'arrivons pas à stopper le variant britannique, alors le nombre de cas sera 10 fois supérieur à Pâques. Nous avons besoin de 8 à 10 semaines de mesures strictes ». 

Angela Merkel se serait confiée à des élus de son parti selon le quotidien Bild et des informations relayées par CNews. Angela Merkel n'a pas cité explicitement le confinement comme l'une de ces mesures. 

La date limite du confinement en Allemagne est actuellement fixée à la fin du mois de janvier. Mais il est de plus en plus probable que la situation se prolonge. 

Les chiffres concernant le nombre de cas et de morts continuent d'augmenter en Allemagne. 

L'objectif affiché par le gouvernement allemand est aujourd'hui de vacciner suffisamment de personnes afin d’atteindre une forme d'immunité collective et de permettre la réouverture de l'économie de manière presque normale même s’il faut pour cela reconduire les restrictions pendant des mois.

CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !