Allemagne : sept personnes ont été victimes d'une « attaque au poison » dans une université de la ville de Darmstadt | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Une vue de l'université technique de Darmstadt, le 24 août 2021. La police allemande a ouvert une enquête pour "tentative de meurtre" après une série d'empoisonnements.
Une vue de l'université technique de Darmstadt, le 24 août 2021. La police allemande a ouvert une enquête pour "tentative de meurtre" après une série d'empoisonnements.
©ARMANDO BABANI / AFP

Enquête en cours

Allemagne : sept personnes ont été victimes d'une « attaque au poison » dans une université de la ville de Darmstadt

Sept personnes ont été victimes d’un empoisonnement dans une université en Allemagne. Le parquet de Darmstadt, en Allemagne, a ouvert une enquête pour « tentative de meurtres » par empoisonnement dans l'université de cette ville, selon les précisions des enquêteurs ce mardi.

Sept personnes ont été victimes dans une université technique proche de Francfort, dans la ville de Darmstadt, d'une « attaque au poison » selon la Faculté technique de Darmstadt. Une des personnes se trouve dans un état critique.

D’après les premiers éléments de l’enquête et selon les informations de la RTBF, les personnes touchées avaient consommé des aliments ou des boissons dans lesquels « une substance nocive » avait été introduite notamment dans des paquets de lait et des récipients d'eau « entre vendredi et lundi », selon un communiqué conjoint de la police et du parquet.

Ces personnes ont été hospitalisées en milieu de journée lundi.

L'état de santé d'un étudiant de 30 ans, entre la vie et la mort, demeurait « critique », a précisé la police lundi.

Dans la nuit de lundi à mardi, la police a fouillé tous les bâtiments du campus mais sans découverte majeure.

Le parquet de Darmstadt, en Allemagne, a ouvert une enquête pour « tentative de meurtres » par empoisonnement dans l'université de cette ville.

RTBF

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !