Allemagne : Angela Merkel est prête à commander le vaccin Sputnik V s'il est autorisé dans l'Union européenne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Angela Merkel serait prête à commander le vaccin russe contre la Covid-19, Sputnik V, pour son pays s'il était autorisé par l'Union européenne prochainement.
Angela Merkel serait prête à commander le vaccin russe contre la Covid-19, Sputnik V, pour son pays s'il était autorisé par l'Union européenne prochainement.
©SAUL LOEB / AFP

Vladimir Poutine au secours de l'UE

Allemagne : Angela Merkel est prête à commander le vaccin Sputnik V s'il est autorisé dans l'Union européenne

Angela Merkel serait favorable à commander le vaccin russe contre la Covid-19, Sputnik V, pour son pays s'il était autorisé par l'Union européenne prochainement.

La chancelière allemande Angela Merkel s'est dit prête ce vendredi 19 mars à commander le vaccin russe contre la Covid-19, Sputnik V, pour son pays s'il est autorisé par l'Union européenne. Comme en France, la lenteur de la campagne de vaccination a été très critiquée en Allemagne.

Angela Merkel s’est exprimée lors d’une conférence de presse à Berlin ce vendredi :

« En ce qui concerne le vaccin russe, je suis d'avis que tout vaccin autorisé par l'Agence européenne du médicament devrait être utilisé dans l'UE ».

Dans ce cas « je préférerais une commande de l'UE » mais « si celle-ci n'intervenait pas alors l'Allemagne devrait agir pour elle-même et c'est ce que nous ferions ».

La demande d’homologation du vaccin russe est examinée actuellement par l’Agence européenne des médicaments. Les autorités russes seraient prêtes à fournir des vaccins à 50 millions d’Européens à partir de juin.

Le vaccin russe Sputnik V avait été initialement accueilli avec scepticisme à l’étranger mais sa fiabilité a été validée en février par la revue scientifique The Lancet.

Bruxelles s’est montrée méfiante envers les vaccins russes et chinois, craignant que Moscou et Pékin ne tentent de s’en servir comme d’un outil leur permettant d’étendre leur influence dans l’Union européenne.

Actuellement, plus de 20 pays dans le monde ont recours à ce vaccin.

A lire aussi : Après le fiasco de com’ ayant plombé Astra Zeneca, l’Europe est-elle en train de reproduire le même scénario avec le vaccin Sputnik V ?

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !