Algérie : Ahmed Gaïd Salah souhaite convoquer le corps électoral le 15 septembre prochain dans le cadre de la présidentielle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Algérie : Ahmed Gaïd Salah souhaite convoquer le corps électoral le 15 septembre prochain dans le cadre de la présidentielle
©FAROUK BATICHE / AFP

Elections

Algérie : Ahmed Gaïd Salah souhaite convoquer le corps électoral le 15 septembre prochain dans le cadre de la présidentielle

La date de la présidentielle en Algérie pourrait être annoncée très prochainement. Le chef d'état-major de l'armée Ahmed Gaïd Salah a suggéré la convocation du corps électoral dès le 15 septembre pour la tenue des élections présidentielles "dans les délais réglementaires".

L'avenir politique de l'Algérie pourrait se décider dans les prochains jours. La date de la présidentielle devant permettre d'élire un successeur à Abdelaziz Bouteflika devrait être annoncée le 15 septembre prochain. Cette décision a été réclamée ce lundi par le chef d'état-major de l'armée Ahmed Gaïd Salah lors d'un discours : 

"J’avais abordé lors de ma précédente intervention la priorité d’entamer sérieusement la préparation des élections présidentielles dans les quelques semaines à venir, et je confirme aujourd’hui, et partant de nos missions et prérogatives, ainsi que de notre respect de la Constitution et des lois de la République, que nous considérons qu’il est opportun de convoquer le corps électoral le 15 du mois de septembre courant, et que les élections puissent se tenir dans les délais fixés par la loi".

Le scrutin pourrait donc intervenir à la mi-décembre. Selon la loi, le "corps électoral est convoqué par décret présidentiel 90 jours avant la date du scrutin". 

Le général Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense, a précisé que ce scrutin serait précédé de la "révision de quelques textes de la loi électorale". En revanche, une "révision totale et profonde" est exclue. 

Si le  chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, convoque le corps électoral le 15 septembre 2019, tel que souhaité par le chef de l’armée, le scrutin présidentiel devrait avoir lieu avant la fin de l’année en cours.

Une partie du peuple algérien est pourtant opposée aux élections au regard des conditions politiques actuelles. 

Huffington Post Maghreb

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !