Affaire Fillon : la justice a agi de manière indépendante | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
François et Pénélope Fillon
François et Pénélope Fillon
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Enquête

Affaire Fillon : la justice a agi de manière indépendante

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) estime qu'il n'y a pas eu de pression du pouvoir politique sur le Parquet National Financier (PNF)

Emmanuel Macron avait réagi après les déclarations d'Eliane Houlette qui avait évoqué des pressions venant de la procureure générale de Paris pendant l'enquête sur François et Pénélope Fillon. Le président de la République avait donc saisi le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) en juin dernier. Le SSM vient de rendre son avis.

Les membres du CSM écrivent finalement qu'il "n’apparaît pas que des “pressions” aient été exercées sur les magistrats du parquet général près la cour d’appel de Paris ou du PNF par le garde des sceaux, son cabinet ou la DACG [direction des affaires criminelles et des grâces] ",

Le CSM, cité par Le Monde et l'AFP ajoute « Une attention particulière a pu être portée, à tous les échelons de la chaîne hiérarchique, à une affaire comportant un enjeu démocratique majeur, mais cette attention n’a conduit le pouvoir exécutif ni à formuler la moindre instruction à l’adresse de l’autorité judiciaire, ni même à solliciter des remontées d’informations dans une mesure dépassant substantiellement la pratique usuelle »

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !