87% des Français se méfient de leurs politiques selon un baromètre de confiance du Cevipof | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
87% des Français se méfient de leurs politiques selon un baromètre de confiance du Cevipof
©

Défiance générale

87% des Français se méfient de leurs politiques selon un baromètre de confiance du Cevipof

Par ailleurs, 65% des Français pensent que la situation du pays va se dégrader et 69% ne croient plus en la démocratie.

C'est un record. D'après Le Figaro, selon la cinquième vague du Baromètre de la confiance politique du Cevipof, 87% des Français considèrent que les responsables politiques ne se préoccupent pas d'eux.

"Nous atteignons des niveaux vertigineux que nous n'avons jamais connus", constate Pascal Perrineau, le directeur du centre de recherche politique de Sciences Po associé au CNRS. "Et cette défiance politique commence à diffuser sur d'autres registres comme celui de l'économie, poursuit-il, 60 % des Français considèrent que leur situation financière va se dégrader dans les prochains mois, 65 % pensent que la situation du pays va se dégrader et 69 % considèrent que les entreprises françaises ne sont pas compétitives."

Cette défiance engendre une baisse de "confiance sociale et personnelle" des couches les plus modestes de la société. Une érosion entamée en 1980 et qui ne cesse d'augmenter depuis.

Autre révélateur non négligeable et inédit du baromètre : un sentiment de dégoût de plus en plus important chez les Français. Une colère qui devrait se manifester largement dans les urnes. Enfin, 69% des Français estiment que la démocratie marche mal. La seule structure politique qui trouve grâce à leurs yeux est la municipale. Cette dernière convainc encore 62% des Français. Le Parti socialiste devra donc faire de son mieux pour protéger ses fiefs de la défiance générale envers François Hollande lors des prochaines élections municipales de mars.  

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !