Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
©

Série : réforme des programmes

Série : réforme des programmes

Réforme des programmes

"En voulant supprimer le latin, on cherche à faire de nous des penseurs dociles, peut-être parce qu’on gouverne mieux des imbéciles."

Après la publication du décret de la réforme du collège et alors que la circulaire d’adaptation est encore en débat, des spécialistes reviennent sur ce que peuvent apporter l’étude du grec, du latin, du Moyen-Âge et des Lumières. Entretien avec Jean-Noël Robert, latiniste et historien de Rome.

Série réforme des programmes

Retrouver les racines grecques de la civilisation dans laquelle nous vivons permettrait d’éviter à des jeunes inquiets de leur identité de se tourner vers des idéologies mortifères

Après la publication du décret de réforme du collège et alors que la circulaire d’application est encore en débat, quelques-uns des meilleurs spécialistes reviennent sur ce qu'apporte l’étude du grec, du latin, du Moyen-Âge et des Lumières. Deuxième épisode de notre série.

Réforme des programmes

Contre-emploi : fragiliser l’enseignement des Lumières c’est aussi fragiliser notre rapport à la diversité

Après la publication du décret de réforme du collège et alors que la circulaire d’application est encore en débat, Catriona Seth revient sur ce qu'apporte l’étude des Lumières.

Réécriture idéologique

Vous cherchez Jeanne d'Arc, Saint-Louis ou les cathédrales dans le manuel d'histoire de votre enfant ? Voilà pourquoi vous perdez (malheureusement) votre temps

Depuis la rentrée 2016, les programmes d'histoire au collège ont été remaniés, évacuant complètement l'héritage chrétien et monarchique de la France. Une volonté idéologique du ministère de l'Education nationale qui fait désormais de la famille le seul cadre par lequel cet héritage peut être transmis.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !