Une grande saga foisonnante et savoureuse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Une grande saga foisonnante et savoureuse
©

Atlanti-culture

Une grande saga foisonnante et savoureuse

Avec son dernier roman, "Montvert les bains", Maurice Denuzière nous offre un voyage passionnant dans une Belle Epoque en pleine ébullition.

Marie Ruffin pour Culture-Tops

Marie Ruffin pour Culture-Tops

Marie Ruffin est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

Montvert les bains de Maurice Denuzière. Ed. Flammarion, 618 pages

L'auteur

Maurice Denuzière a été journaliste et grand reporter pendant trente ans, pour France-Soir et Le Monde. Ecrivain célèbre pour ses grands romans historiques et séries romanesques telles que Louisiane ou Helvétie, il est aussi l'auteur de romans humoristiques comme Un Chien de Saison. A 89 ans, il signe, avec Montvert les Bains, son 36ème livre.

Thème

Août 1900. Laurent Saintour rentre d'un périple aux Etats-Unis pour assister au  cinquantenaire de la station thermale de Montvert les Bains, dans le haut Forez. Successeur désigné de son père et de son oncle, il refuse de rentrer dans le moule familial prédestiné et de tomber dans l'affairisme sauvage qui gagne le développement des stations thermales. Il veut enrichir son éducation en allant à la découverte des autres. De rencontres en aventures et révélations, il nous entraîne dans un long voyage en Europe, dans une Belle Epoque foisonnante et pleine d'intrigues.

Points forts

- incontestablement le talent d'écrivain de Maurice Denuzière, vivant, intelligent, fin et érudit, dans la grande tradition classique du roman historique très bien construit. Avec, en trame de fond, le parcours de Laurent qui veut s'affranchir du moule familial et garder sa liberté, tout à son idéal humain et social, sous le regard sévère et impitoyable d'un père distant, mais avec la protection bienveillante et complice de son oncle Martial, bon vivant et chaleureux, qui lui confie la recherche d'un tableau d'un  peintre hongrois auquel il tient particulièrement, secrets de familles à l'appui...

- une grande fresque historique, culturelle, littéraire et musicale de l'Europe en pleine ébullition, au début du XXème siècle, qui frémit et où les conflits naissent entre les nations. On assiste à la chute de l'empire austro-hongrois, au conflit des Balkans, à l'emprise du Kaiser, à l'attentat de Sarajevo et à la guerre qui couve, à l'épanouissement des différents courants littéraires et artistiques, à l'histoire et au développement du thermalisme de l'Andalousie, à Baden, de Marienbad à Bath sans oublier Vichy et Montvert... 

- toute une palette de personnages attachants, humains, hauts en couleurs, mystérieux, intrigants ou inquiétants et, bien sûr, Laurent qui, de par sa double origine française par son père et suisse par sa mère, porte un regard toujours curieux, attentif et mesuré sur ceux qui l'entourent, excepté sur la Dame en Mauve qui le hante et qu'il poursuit...

Points faibles

620 pages, très documentées et avec de nombreuses références historiques, qui demandent une attention soutenue et de la concentration : un livre qui demande et prend du temps, avec parfois une prolifération de notes, certes passionnantes, mais qui dilue le cours du roman.

Cela donne lieu à quelques longueurs dans le voyage initiatique de Laurent, dans l'analyse de la motivation très humaine qui l'anime à travers ses fonctions de précepteur, de traducteur ou de secrétaire, mais somme toute assez douillette et confortable, un brin idéaliste.

En deux mots

Maurice Denuzière nous démontre une nouvelle fois son talent et sa verve de romancier historique, dans sa maîtrise entre réalité et fiction. Grâce à l'histoire de Monvert les Bains, de la famille Saintour et de Laurent, qui reviendra y prendre toute sa place après treize années de pérégrinations, c'est une grande saga qui nous fait voyager au coeur de l'Europe de la Belle-Epoque.

Préparez-vous à prendre le temps de savourer chaque page d'une lecture foisonnante, dense et passionnante.

Une phrase

Ou plutôt trois extraits :

-  "J'ai décidé d'aller, sans préjugés moraux ou mondains, au-devant de l'inconnu de la vie. Je suis de ceux qui ne croient pas au Destin, avec une majuscule, qui aurait fixé les règles, le déroulement et la durée de notre séjour en ce monde... Je suis aussi de ceux qui ont l'ambition d'être soi, sans faire d'ombre à autrui."

- "Quiconque désire faire quelque chose, dans n'importe quel domaine de la vie, doit tout d'abord rester fidèle à sa propre nature." citation du peintre Lawrence Alma-Tadema.

- "N'écoutez pas ce que le monde dit ; ne faites pas ce que le monde fait ; ne croyez pas ce que le monde croit. " parole de Mélanie, la bergère de la Salette.

Recommandation

EXCELLENT

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !