Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères
©Reuters

L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

Le fondateur d'Atlantico a réagi sur Twitter à l'actualité de la veille revenant sur la manifestation des Gilets jaunes, l'état de la démocratie ou encore la place de la religion dans la société.

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.

Voir la bio »

Le coup de gueule d'Alexis Corbière

Alexis Corbière a déclaré avoir été poussé et gazé au gaz lacrymogène par les forces de l'ordre samedi, lors de la manifestation des Gilets jaunes à Paris. Le député de La France Insoumise a expliqué avoir informé les policiers de son statut député. Ces derniers lui auraient alors dit "on s'en fout". 

En réponse a un tweet de BFM reprenant les déclaration d'Alexis Corbière : ""J'ai dit que j'étais député, un policier m'a dit:'on s’en fout'": le coup de gueule d'Alexis Corbière contre la stratégie des forces de l'ordre samedi à Paris", Jean-Sébastien Ferjou a estimé que si l'affaire était choquante, certaines actions ou déclarations de M. Corbière l'étaient tout autant. "Choquant oui. En même temps, quand une députée insoumise considérait il y a peu qu’#ExtinctionRébellion serait légitime à occuper le Parlement européen, Alexis Corbière ne s’est pas alarmé alors du mépris pour la démocratie représentative que cela dénotait (aussi)..." a-t-il écrit. (Lien vers le tweet).

La démocratie et le consentement lors du processus électoral

Dimanche un article d'Atlantico titré "Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties" revenait sur une forme de sectarisme politique émergeant actuellement aux Etats-Unis. En effet, de plus en plus d'hommes et femmes politique refuseraient de reconnaître leur défaite lors d'élections remettant ainsi en question un principe fondamental et vital à toute démocratie. Réagissant à cet article Jean-Sébastien Ferjou a tweeté : "Pas de démocratie sans consentement à la défaite lors d’une élection. Plusieurs études montrent malheureusement que nombre de citoyens rejettent de +en+ violemment leurs adversaires politiques. Et que ce rejet est encore +fort à gauche qu’à droite...". (Lien vers le tweet).

La religion catholique et l'athéisme 

Jean-Sébastien Ferjou s'interrogeait dimanche au sujet de la religion et de sa place dans la société actuelle, citant un phrase de G.K Chesterton : "Quand les gens arrêtent de croire en Dieu, ils ne croient pas à rien, ils croient à n’importe quoi". (Lien vers le tweet). Une citation qui a fait réagir un internaute, Sébastien Claret, en ces termes : "Quand tu es athée tu as le choix entre : - te faire traiter de crétin par un catho qui croit en l'immaculé conception - être menacé par un musulman pour qui un athée est un chien d'infidèle bon à égorger". Rapidement, Jean-Sébastien Ferjou a répondu à cet internaute en élargissant son cadre de réflexion : "Il me semble que la phrase ne vise pas les individus en particulier mais l’évolution des sociétés Qt à l’immaculée conception, qui ne concerne que la Vierge Marie chez les catholiques, elle s’applique à tous pr ceux qui considèrent q les individus sont bons à l’état de nature...". (Lien vers le tweet).

Pour suivre et accéder au compte Twitter de Jean-Sébastien Ferjou, cliquez sur ce lien. Le compte Twitter d'Atlantico est accessible ici

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !