« Tout ministre mis en examen devra démissionner » ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, lors d'une conférence de presse.
Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, lors d'une conférence de presse.
©BERTRAND GUAY / AFP

Affaire Dupond-Moretti

« Tout ministre mis en examen devra démissionner » !

Mais qui a bien pu dire une énormité pareille ?

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Souvenirs, souvenirs... l’histoire se passe en 2017. C’est l’histoire d’un mec qui était président de la République. C’est alors que dans un mouvement du menton, il a crânement déclaré : « Tout ministre mis en examen devra démissionner » ! 

Une autre histoire se déroule en 2022. Mais c’est toujours l’histoire d’un mec qui est président de la République. Ce mec pense que le mec de 2017 a dit une énorme connerie. Et il ne veut rien avoir de commun avec lui. 

Il y au gouvernement un ministre du nom de Dupond-Moretti. Il est Garde des Sceaux. Et il vient d’être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour « prise illégale d’intérêts ». Ce qui équivaut à une mise en examen. 

Il est toujours ministre car le mec de 2022 n’a rien à voir avec le mec de 2017 ! Ce mec a d’autres ennuis. Le secrétaire général de l’Élysée vient d’être mis en examen. Certes il n’est pas ministre. Mais Kohler s’ajoutant à Dupond-Moretti, ça commence quand même à faire beaucoup...

À Lire Aussi

Quand Bruno Retailleau flingue Nicolas Sarkozy

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !