Prix de l'essence : La France pas si mal lotie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Prix de l'essence : 
La France pas si mal lotie
©

Pompe à fric

Prix de l'essence : La France pas si mal lotie

Alors que les prix des carburants flambent à la pompe en raison notamment des incertitudes au Moyen-Orient, des pays comme le Venezuela offrent des pleins à 1 euro. La France n'est pas si mal lotie. Pourquoi observe-ton un si grand écart de prix alors que le cours du baril est mondial ?

Jean-François Gruson

Jean-François Gruson

Jean-François Gruson est adjoint à la Directrice Économie et Veille de l'IFP (Institut français du pétrole) Énergies nouvelles.

Voir la bio »

Atlantico : Où se situe l'essence la moins chère du monde ?

Jean-François Gruson : Au niveau mondial, vous trouvez des écarts importants en raison essentiellement des taxes. Aux États-Unis, où les taxes sont moindres, vous aurez de meilleurs prix. Certains pays subventionnent même les essences, pour des raisons sociales. C'est le cas de l'Indonésie ou de l'Inde... Il fut un temps où même la Chine, pour des raisons de stabilité politique, a pris sur son budget de maintenir les prix en-dessous du marché. Cela dure un temps mais cela s'arrête assez vite car cela a un coût astronomique. Dans ce cas, on remplace la dette des ménages par la dette de l'État car les prix restent des prix internationaux.

Mais comment fait le Venezuela pour offrir des pleins à 1 euro dans ses pompes locales ?

L'État subventionne. Mais il pénalise sa compagnie nationale en la laissant vendre du pétrole raffiné au prix du brut. C'est totalement artificiel. Soit cela revient à dire qu'on oblige la compagnie nationale à vendre son brut sur le marché intérieur à un prix inférieur au prix du marché. Soit on se prive de ventes à l'étranger et de devises. Ce sont des décisions purement politiques.

Où est l'essence la moins chère en Europe ?

Au 13 mai, par exemple, le supercarburant sans plomb coûtait 0,67 euros/litre HT en moyenne européenne. En France : 0,677 euros/litre HT. L'Allemagne était moins chère à 0,646 euros. Mais après les taxes, la moyenne européenne grimpe soudain à 1,524 euros/litre ! Parmi ces pays, la France : 1,540 euros/litre, le Danemark : 1,550 et l'Estonie à 1,24...

Où est le plein le plus cher du monde ?

Probablement en Europe car nous sommes réputés pour avoir le niveau de taxes le plus élevé...

A quoi sont sont dues les disparités de prix du pétrole à la pompe ?

La première cause d'écart des prix sur le pétrole dépend des cotations régionales. Il existe une cotation à Rotterdam pour l'Europe, des cotations aux États-Unis pour l'Amérique du Nord et éventuellement l'Amérique Latine, et à Singapour pour l'Asie. Ceci vous donne un prix de marché où n'importe quel distributeur d'essence ou de gasoil peut aller approvisionner auprès de traders. C'est une des premières causes d'écart, car si vous les regardez individuellement, elles peuvent varier assez sensiblement de quelques pour cents entre les zones. Cela change tout a long de l'année. Ceci est dû a la demande régionale. Si, par exemple, vous avez une forte demande aux États-Unis et que les raffineries américaines ont du mal à fournir ces approvisionnements, les prix vont monter. Et quand la demande connaît une inflexion à la baisse, les prix diminuent sensiblement.

Comment alors justifier les différences de prix sur le plan local ?

Elles sont dues à la manière dont le marché local est organisé. Ainsi, en Europe, la France présente le marché le plus concurrentiel pour des raisons historiques. C'est en France qu'on trouve donc les marges de distribution les plus faibles d'Europe. Ceci est dû à l'intervention, très tôt à l'échelle européenne, des chaines de grande distributions sur le marché de l'essence en tant que produit d'appel, avec donc une marge très faible – voire à prix coûtant. Dans ces conditions, on comprend pourquoi le prix de l'essence hors-taxe, plus la distribution, soit différent dans chaque pays d'Europe.

A ceci s'ajoute une seconde source d'écarts : les niveaux de fiscalité différents en Europe entre les États. Vous pouvez avoir une taxe intérieure - la TIPP - variable de l'Angleterre, à l'Italie ou la France. Ceci contribue à « fabriquer » le prix hors TVA. Ensuite, vous appliquez la TVA. Dans des règles communes de la la Commission européenne, des taux planchers existent. Mais vous avez des TVA à 18,6 ou 19,6 ou 20,6 %...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !