Pourquoi les couples et les célibataires ont des styles de vie encore plus différents post-Coronavirus | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Pourquoi les couples et les célibataires ont des styles de vie encore plus différents post-Coronavirus
©WANG ZHAO / AFP

Impact du confinement

Pourquoi les couples et les célibataires ont des styles de vie encore plus différents post-Coronavirus

Le confinement a marqué le mode de vie des célibataires et des couples. Le retour à la séduction pour les célibataires ou la vie de couple ne sont pas aisés avec les mesures de distanciation et la phase du déconfinement, après l'impact des longues semaines d'isolement.

Pascal Anger

Pascal Anger

Pascal Anger est psychologue, psychanalyste, psychothérapeute, sexothérapeute, systémicien et médiateur familial.

Il est également chargé de cours à Paris VII. 

Il est l'auteur de Le couple et l'autre, livre publié aux éditions l'Harmattan.

Voir la bio »

Atlantico.fr : Les lieux de socialisation ouvrent à nouveau mais le retour à la normale n’est pas le même pour tout le monde car le confinement a laissé des traces selon son statut marital. Comment le confinement a-t-il marqué le style de vie des célibataires et des couples ? 

Pascal Anger : Il n’y a pas eu d’égalité dans ce domaine. La sexualité a été vécue différemment que l’on soit des hommes ou des femmes. Certains l’ont vécue comme un emprisonnement, d’autres l’ont vécue comme une libération car cela leur a permis de se rapprocher de leur partenaire, de pouvoir vivre autrement leur relation à tous les deux. Avec le déconfinement, dès que les tribunaux vont ré-ouvrir, je pense que l’on va avoir une course à la séparation. Une course vers une liberté perdue. 

Pour les célibataires, cela a été le moment de la créativité, l’occasion de se rencontrer différemment. On a observé le retour à un certain romantisme. Désormais, il faut réapprendre à se rencontrer surtout quand on est célibataires et que l’on rencontre de nouvelles personnes, il faut vivre avec l’interdit du baiser. 

Est-ce que les couples arrivent à comprendre les envies des célibataires ? 

Cette situation est difficile pour tout le monde mais vraisemblablement, il y a pour les célibataires ce besoin d’aller vers les autres pour parler et s’expliquer. Cependant, il y a des célibataires qui ont très bien vécus leur confinement et qui restent avec les écrans interposés à dialoguer et à partager mais d’autres ont besoin d’exploser. C’est la même chose pour les couples. Ce qui est important c’est d’avoir de la liberté dans sa tête. 

Certains de mes patients ont connu de belles rencontres à travers Meetic et d’autres applications de rencontres et d’autres se les ont complètement interdites. Cela a aidé à réfléchir la relation à l’autre.

N’y a-t-il pas eu une jalousie des célibataires envers les personnes qui ont passées le confinement en couple ? 

Certains peuvent se dire qu’ils auraient été plus heureux mais d’autres pensent que cela aurait été pire. Des personnes qui s’entendent très bien dans la vie normale sans confinement en ont découvert une autre durant ce laps de temps. Cela a bouleversé nos réactions, notre façon d’être et notre façon de vivre. 

Il y a eu un bouleversement de nos relations sociales. Il est normal que les célibataires ressentent plus l’envie de sortir au quotidien, ils sont comme cela car ils se sentent emprisonnés. Tout dépend du mode de vie que nous avions avant le confinement, certains disent que le confinement était un rêve, un paradis et que cela devrait rester comme cela. 

Lors d’une sortie de célibataire, le retour à la séduction ne se fait pas aisément avec les mesures de distanciation. Comment vont-ils le vivre ? 

Être célibataire aujourd’hui, c’est peut être devoir rencontrer l’autre masqué, on voit une paire d’yeux et seulement cela. On rentre dans le domaine de l’interdit vis-à-vis des autres. Même si l’on reprend la vie normale, les barrières sont là, nous sommes toujours à distance et les célibataires n’ont plus les codes pour faire l’amour. Comment faire lorsque l’on rencontre une jeune fille ou un jeune homme sans pouvoir se toucher ? Les célibataires doivent braver les interdits contrairement aux couples. La seule solution consiste à rester enfermé pendant 14 jours chez soi puis après se voir. 

L’époque nous déstabilise et nous met en grande difficulté les uns par rapport aux autres.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !