Pap Ndiaye, l’homme qui nie l’existence de l’islamogauchisme ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Pap Ndiaye a été nommé ministre de l'Education nationale lors du remaniement ministériel. Il remplace Jean-Michel Blanquer.
Pap Ndiaye a été nommé ministre de l'Education nationale lors du remaniement ministériel. Il remplace Jean-Michel Blanquer.
©EMMANUEL DUNAND / AFP

Un choix hautement (et tristement) symbolique…

Pap Ndiaye, l’homme qui nie l’existence de l’islamogauchisme !

Avec lui la pensée décoloniale s’installe à l’Education nationale.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Ses qualités ne sont pas en cause. Il est cultivé, intelligent et a fait Normale. Et en plus il est de bonne famille : sa sœur Marie Ndiaye est une excellente romancière.

Mais voilà, il devient ministre avec deux épaisses valises dont le contenu interroge. Il a été, jusqu’à son entrée au gouvernement à la tête du musée de l’Immigration. Ce musée est censé montrer l’apport des immigrés à la France. Mais il fait lourdement la part belle aux misères que nous aurions fait subir aux immigrés.

Pap Ndiaye est également spécialisé dans les minorités et s’est longuement penché sur le sort des Noirs aux Etats-Unis. Il est un adepte de Frantz Fanon. Ce dernier, brillant pamphlétaire martiniquais, a écrit un livre célèbre : « Les damnés de la Terre ».

Frantz Fanon détestait le colonialisme. Et il est passé de la haine du colonialisme à celle des Blancs. Dans « Les damnés de la Terre », il écrit que « le rêve du colonisé est de prendre la maison du colon et de s’installer dans sa maison et dans son lit avec sa femme ». Un appel au viol !

Tout opposait Pap Ndiaye à son prédécesseur. Il a déjà eu d’ailleurs une passe d’armes avec lui. Blanquer avait dénoncé l’islamogauchisme. Il fut aussitôt repris par Pap Ndiaye : « ce terme ne recouvre aucune réalité. Il sert juste àstigmatiser une méthode de recherche ».

On ignorait que Mélenchon fut un chercheur… Blanquer est un adepte de Jules Ferry et s’inscrit dans une tradition républicaine et laïcarde. Entre Fanon et Ferry, notre choix est vite fait…

Ps : Marie Ndiaye pense comme son frère. Elle a quitté la France pour, dit-elle, que ses enfants ne grandissent pas dans un « pays raciste ». Il est dommage que Pap Ndiaye ne l’ait pas suivie. 

À Lire Aussi

Bravo Damien (Abad) t’as eu le job !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !