Monarchie trash : le Prince Harry doit-il se mettre nu et déraper pour exister ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Des photos du prince Harry nu à Las Vegas ont été publiées sur le site TMZ.
Des photos du prince Harry nu à Las Vegas ont été publiées sur le site TMZ.
©Reuters

So scandalous

Monarchie trash : le Prince Harry doit-il se mettre nu et déraper pour exister ?

Des photos du Prince Harry nu à Las Vegas courent sur le web. Un scandale de trop pour le prince sulfureux ?

Marc Roche

Marc Roche

Marc Roche a été journaliste au Soir, au Quotidien de Paris et au Point, avant de rejoindre l'équipe du Monde. Il publie également dans des journaux britanniques (The Independant, The Guardian) et participe à l'émission Dateline London de la BBC News. Ses écrits concernent principalement les institutions financières (Goldman Sachs) et la monarchie britannique.

Il est notamment l'auteur de Elizabeth II : Une vie, un règne et Elizabeth II : La dernière reine aux éditions La table ronde.

Voir la bio »

Lire aussi sur ce sujet : Le Prince Harry nu, les attributs à l'air à Las Vegas

Atlantico : Des photos du prince Harry nu à Las Vegas ont été publiées sur le site TMZ. Ce n’est pas la première fois que le fils cadet de Charles se retrouve au cœur d’une polémique. En effet, il y a quelques années, il avait fait scandale en apparaissant dans une soirée déguisé en nazi. L’opinion publique britannique est-elle réellement choquée par ce type de sortie du Prince Harry ?

Marc Roche : Le prince Harry est particulièrement apprécié par les anglais. C’est un des membres les plus populaires de la monarchie. Cela s’explique par différentes raisons. Tout d’abord, il plait beaucoup aux femmes car c’est un très bel homme. Il est également admiré pour son engagement dans l’armée qui est une des seules institutions qui n’est pas frappée par le discrédit et pour sa participation à la guerre en Afghanistan. En outre, c’est une personne profondément sympathique qui détonne avec la rigidité du protocole.

Cette proximité avec le peuple est à double tranchant. Il devient plus vulnérable et peut facilement "déraper". Aujourd’hui, le scandale de Las Vegas est à la limite de ce qui est tolérable pour le peuple britannique. Il est entré dans une zone dangereuse et le peuple pourra vite se retourner contre lui.

Le prince Harry a engagé des spin doctors pour revaloriser son image. En tant que cadet, n'est-il toutefois pas condamné à créer le scandale pour exister ?

Aujourd’hui, avec l’importance des médias, le moindre écart de conduite d’un membre de la famille royale va créer un grand retentissement. Toutefois, la position de cadet a toujours été très difficile à tenir car elle consiste à attendre que l’héritier au trône meurt pour jouer son véritable rôle. Sans cela, la seule fonction du cadet est celle d’une représentation de la famille royale.

On pensait que le Prince Harry s’était calmé depuis qu’il avait intégré l’armée. En effet, c’était un choix judicieux de sa part car cette profession est éminemment appréciée par le peuple britannique. Mais cela n’a apparemment pas suffi. Aujourd’hui, beaucoup souhaitent que le prince se marie afin qu’il se range définitivement.

Au sein de la monarchie britannique, tous les numéros deux ont eu des problèmes. Soit ce sont des personnes très effacées, soit ils vont être amenés à causer une multitude de problèmes à la monarchie en défrayant la chronique. Cela a été le cas pour le prince Andrew, notamment avec les problèmes conjugaux qu’il connaissait avec sa femme, Sarah Ferguson. La sœur de la reine Elizabeth II a, elle aussi, passé une vie d’oisiveté et de scandales parce qu’elle s’ennuyait profondément dans son rôle de représentation.

Le fait de vouloir se faire remarquer est intrinsèque à la position de second car c’est une place très inconfortable. Elle crée inévitablement des personnalités des Français. Le prince Harry a un caractère beaucoup plus tranché que son frère William, qui est lui plus calme et réservé. Ces deux hommes ont été profondément traumatisés par la mort de leur mère mais ils n’ont pas réagi de la même manière. Le Prince William est devenu introverti, il passe sa vie à fuir les médias qu’il déteste particulièrement. Le comportement de son frère est l’exact inverse. Il a été privé très jeune de l’affection maternelle et par la suite, c’est son frère qui a bénéficié de l’attention de toute la famille. Dans un tel contexte, on comprend plus facilement sa volonté permanente de vouloir attirer l’attention. La seule manière de s’en sortir serait certainement de trouver une femme et de se ranger très vite ! C’est en tout cas l’avis de la presse britannique qui a relevé son apparition pendant les Jeux Olympiques seul pour représenter la reine.

Comment la monarchie britannique souvent frileuse avec la presse va-t-elle gérer médiatiquement ce dernier écart ?

Il faut tout d’abord relever le fait que William et Harry ont aujourd’hui leur propre attaché de presse. En outre, la famille royale n’a jamais été très habile dans la promotion de ses membres aux médias. La communication est très différente de celle menée par des politiques, elle n’a pas cette vertu proactive de préparation de l’opinion.

Par définition, l’institution, qui ne peut pas dire grand-chose par essence, se prête mal à la communication avec les médias. Il y a pourtant eu une opération de communication à grande échelle qui a très bien réussie, c’est celle qui visait la promotion du prince Charles après la mort de Diana, afin qu’il retrouve sa popularité.

Pour ce qui est du prince Harry, il n’est pas assez important dans l’ordre de succession car il n’occupe que la troisième place mais qu’il conserve une chance de régner qui ne peut pas être négligée. D’où les difficultés à gérer sa communication.

Propos recueillis par Célia Coste

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !