Merci d'avoir un "regard compréhensif" pour (les apprentis) tueurs de flics ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Merci d'avoir un "regard compréhensif" pour (les apprentis) tueurs de flics !
©REUTERS/Benoit Tessier

Sociologie d'égout

Merci d'avoir un "regard compréhensif" pour (les apprentis) tueurs de flics !

Oui, il parait qu'il est normal qu'ils soient énervés. D'où leur colère en tout point légitime.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

C'était en mai 2016. Lors d'une manifestation, une voiture de police est prise dans un ralentissement. Quatre "antifascistes" (si, si, c'est comme ça qu'ils se désignent eux-mêmes) se ruent sur le véhicule et y mettent le feu. Les flics réussissent à échapper aux flammes, et sont poursuivis à coup de bâtons. Après une enquête complète et fouillée (les flics aiment venger les leurs, ils sont comme ça…) les agresseurs sont arrêtés.

Et ils vont être jugés. On a peur d'imaginer les peines affreuses auxquelles la justice bourgeoise aux ordres du grand capital va les condamner. De quoi frémir. Et ça a fait frémir un sociologue qui s'exprime dans Libération. Il s'appelle Geoffroy De Lagasnerie et son nom a été fréquemment associé à celui, bien plus connu, d'Edouard Louis dit "Eddy Bellegueule". Il est d'ailleurs très, très proche de lui. Un couple.

Edouard Louis s'est fait connaître avec un livre racontant comment il avait été violé et dépouillé par un compagnon de rencontre. Racontant aussi qu'il n'avait pas voulu porter plainte car son agresseur était issu de la diversité. Il ne souhaitait – et on le comprend – stigmatiser un immigré…

Geoffroy De Lagasnerie n'est pas non plus du genre à stigmatiser. C'est pourquoi il écrit dans Libération que les agresseurs des policiers de Valmy appellent "plus le regard compréhensif du sociologue que la répression de la justice pénale". Et il ajoute que cette agression est le résultat "de l'intransigeance du gouvernement".

Comment ne pas s'incliner devant la puissance de ce raisonnement dont on souhaite qu'il soit impérativement élargi à d'autres faits. Jetons un "regard compréhensif" sur Amedy Coulibaly qui a tué des Juifs parce que – c'est sûr – leurs ancêtres étaient négriers. Ayons un "regard compréhensif" pour Mohammed Merah, les frères Kouachi et tant d'autres dont les parents ou les grands-parents ont eu à souffrir du colonialisme.

Et fustigeons l'intransigeance de nos militaires et nos policiers qui tirent parfois méchamment sur des assassins islamistes. Ce qui est très énervant. J'ai fait quelques études de sociologie. Jusqu'à Geoffroy De Lagasnerie, j'ignorais l'existence de la sociologie d'égout. Je suis journaliste, mais je n'ignore pas l'existence d'une presse de caniveau. Celle qui publie ce sociologue si compréhensif…

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !