Maigrir en ne mangeant que le blanc des œufs : moui… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Maigrir en ne mangeant que le blanc des œufs : moui…
©

La lubie de la basse-cour

Maigrir en ne mangeant que le blanc des œufs : moui…

En pleine lutte contre son obésité croissante, les États-Unis vivent actuellement une véritable rupture de stock de blancs d’œufs - oui, uniquement du blanc. Alors que le prix a augmenté de 80 % en décembre dernier, l'albumen est de plus en plus prisé pour ses vertus diététiques

Patrick Serog

Patrick Serog

Patrick Serog est médecin nutritionniste. Il est membre de la Société française de nutrition et membre du Conseil d’administration de la Fondation Nestlé.

Voir la bio »

Atlantico : Les Etats-Unis sont en proie à une rupture de stock de blancs d’œufs - et non d’œufs en entier. Adulé pour ses vertus nutritionnelles, le prix de ce produit a même augmenté de 80 % en décembre dernier. Peut-on constater une tendance similaire en France pour cette partie de l’œuf ?

Patrick Serog : La tendance en France n'est pas aussi marquée. De manière générale, le blanc d'œuf est consommé à des fins amaigrissantes mais de par son goût insipide, on ne peut pas vraiment parler d'une généralisation de sa consommation en France. Par contre, il est vrai que la plupart des nutritionnistes conseillent de plus en plus à leurs patients d'en manger afin d'augmenter leur ration de protéines dès lors qu'ils sont en carence à ce niveau-là. Ce que je conseille personnellement à mes patients est de lâcher le blanc d'œuf et de l'ajouter à des préparations telles que des légumes, des épinards, etc.

Quels sont les véritables bénéfices du blanc d’œuf ?

Le blanc d’œuf est avant tout très riche en protéines. Ces protéines sont de haute valeur biologique et contiennent des acides aminés, acides dont l'homme a besoin pour maintenir en bon état les muscles, les os, les défenses immunitaires et d'entretenir l'ensemble de ses cellules. Son avantage est qu'il est extrêmement maigre : il contient environ 10 grammes de protéines pour 100 grammes de blanc. Le reste est principalement composé d'eau.

Quels sont les risques que l'on peut avoir à ôter systématiquement le jaune au bénéfice du blanc ?

Il n'y a pas vraiment de risque de carence ou autre à vouloir enlever systématiquement le jaune de l'œuf. Généralement, personne ne mange uniquement des œufs et cette consommation s'inscrit donc dans le cadre d'une alimentation équilibrée, c'est-à-dire variée et en quantité normale. Cependant, il est vivement conseillé d'éviter les jaunes d’œufs lorsque l’on souffre de cholestérol ou de surpoids.

Le jaune d’œuf est-il réellement mauvais pour la santé ?

Le jaune d’œuf n’est absolument pas mauvais. Au contraire, il est très bon et nutritif. Contrairement aux idées reçues, une personne en bonne santé peut manger jusqu’à six œufs par semaine sans contrainte. Pas plus bien entendu si l’on suit le précepte diététique de ne manger qu’un peu de tout et sans excès. Une fois de plus, si l’on a du cholestérol, il est plutôt conseiller de se limiter à deux œufs par semaine. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !