Les ruptures et divorces Covid se multiplient | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
couple amour coronavirus covid-19
couple amour coronavirus covid-19
©LUDOVIC MARIN / AFP

Le virus nous a tués

Les ruptures et divorces Covid se multiplient

Le confinement a pu provoquer des tensions et des conflits au sein des couples. Certains couples ont-ils tiré les leçons du premier confinement leur permettant d'aborder le second de manière plus sereine ?

Charlotte Chevru

Charlotte Chevru

Charlotte Chevru est psychologue sexologue, thérapeute de couple. 

Voir la bio »

Atlantico.fr : Qu’est-ce qui dans le confinement pourrait provoquer des conflits au sein du couple ? Peut-il être le révélateur de problèmes plus anciens ?

Charlotte Chevru : Se retrouver confiné avec son/sa partenaire peut être générateur de conflits. D'une part parce qu'on passe beaucoup de temps ensemble dans un espace restreint, les aspects négatifs de l'autre ou de la relation peuvent prendre le dessus. Le négatif l'emporte toujours sur le positif. Et d'autre part le contexte anxiogène et le manque de contact social peuvent accentuer les tensions. Le confinement peut être le révélateur de problèmes latents que le quotidien chargé et une vie sociale bien remplie peuvent masquer. La privation de loisirs et de contacts sociaux, le changement de rythme et la perte de repères que cela engendre va augmenter le stress et l'anxiété. Cela peut s'exprimer de manière différente selon les individus. Certains vont être plus irritables, à fleur de peau, d'autres vont ressentir de la tristesse ou encore être déprimé des conditions qui ne facilitent pas l'échange et l'ouverture .  Si la communication n'est pas aisée en temps normal, les frustrations liées au confinement peuvent amplifier les malentendus.  Si l'un ou l'autre des partenaires a certaines attentes il doit l'exprimer, l'autre ne peut pas deviner même en partageant le même toit. 

De ce que vous avez pu constater, certains couples ont-ils tiré les leçons du premier confinement pour aborder le second plus sereinement ?

Effectivement les tensions vécues lors du premier confinement ont permis à certains couples de mieux appréhender ce deuxième confinement. En anticipant et en organisant un quotidien viable pour tous, comme par exemple une meilleure répartition des taches, plus de sorties sans l'autre, améliorer sa communication pour éviter les conflits et les tensions, et consulter pour se faire aider. Ce deuxième confinement moins strict, semble être moins mal vécu. Au niveau personnel cela a forcement des répercussions positives sur le couple. Trouver un nouvel équilibre semblerait plus facile qu'au premier confinement.

Quels conseils avez-vous donné aux couples pendant ce second confinement ? La communication est-elle une des clés pour une relation sans frustrations et ressentiments ?

La communication est la clef de beaucoup de choses mais bien communiquer ne veut pas dire verbaliser. Pour bien communiquer il est primordial de choisir un  moment ou l'autre est disponible. Il est préférable pour que le message soit entendu d'utiliser le "je" et non le "tu", si on ne veut pas que l'autre reçoive notre message comme un reproche et ne se ferme. Avant de communiquer il faut pouvoir réfléchir et savoir ce qui est important pour nous, quel est le vrai message que je veux faire passer? Communiquer de manière positive et avec bienveillance son ressenti fera avancer les choses. Gérer un conflit à chaud peut être délétère, nos mots peuvent dépasser notre pensée, on peut blesser l'autre et s'en vouloir. Il est préférable de verbaliser "on en parlera plus tard, j'ai besoin de me calmer". S'isoler, respirer, écouter de la musique, se recentrer sur soi quelques instants peuvent apaiser cette émotion et permettre de chercher quel est le vrai message derrière ce conflit, cette émotion ressentie.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !