Les 4 points à retenir sur la réforme des retraites complémentaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les retraités les plus modestes ne seront pas touchés par le mécanismes.
Les retraités les plus modestes ne seront pas touchés par le mécanismes.
©Reuters

62, 63 ou 67 ans ?

Les 4 points à retenir sur la réforme des retraites complémentaires

Le Medef a décroché vendredi 16 octobre un "accord de principe" de la part de trois syndicats (CFDT, CFTC, CGC) pour son projet visant à renflouer les caisses des retraites complémentaires.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www.lecourrierdesstrateges.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio »

Finalement, le vendredi 16 octobre a donné lieu à une surprise: un protocole d'accord a trouvé trois syndicats de salariés favorables (CFDT, CFTC, CGC).

En voici les principaux points à retenir, étant entendu que les organisations disposent d'un délai de 15 jours pour valider le texte en interne et le signer.

Allongement de la durée de cotisation

A compter de 2019, la durée de cotisation nécessaire pour bénéficier d’une retraite à taux plein est allongée d'un an.

Décote provisoire pour les départs anticipés

En cas de départ avant la durée complète de cotisation, une décote de 10% est appliquée sur les deux premières années de liquidation (peut-être sur trois ans selon la situation des régimes). Inversement, un bonus sera appliqué pour ceux qui cotisent plus longtemps.

Les retraités les plus modestes ne seront pas touchés par le mécanismes.

Sous-indexation des pensions

La sous-indexation des pensions d’un point par rapport à l’inflation est prorogée ainsi que le décalage dans le temps de la revalorisation annuelle des retraites.

Hausse des cotisations patronales

Parallèlement, les organisations patronales ont accepté que le taux d’appel des cotisations patronales augmente, et que la cotisation d’équilibre limitée à 4 plafonds de sécurité sociale soit déplafonnée. Ces hausses de cotisations devraient être partiellement compensée par des baisses de cotisations de sécurité sociale.

Cet article est également publié sur tripalio.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !