Tic-tac, tic-tac... Le site qui permet de surveiller en temps réel le volcan islandais dont l’explosion menace de replonger le trafic aérien dans le chaos | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Bardarbunga tremble régulièrement
Bardarbunga tremble régulièrement
©TommyBee / Wikimedia Commons

Dataviz

Tic-tac, tic-tac... Le site qui permet de surveiller en temps réel le volcan islandais dont l’explosion menace de replonger le trafic aérien dans le chaos

L’activité de ce volcan islandais a considérablement augmenté depuis un récent tremblement de terre. Un internaute s’est amusé à monitorer son activité, publiée en direct sur le web.

Bárðarbunga semble s’être auto-proclamé le nouveau Eyjafjallajokull. Ce volcan islandais enfoui sous 700 mètres de glace tient l’Europe en haleine depuis qu’il s’est fait réveiller par un puissant séisme - le plus puissant de la région depuis 1996. Son activité a considérablement augmenté, tout comme le risque qu’il entre en éruption.

Un scénario similaire à Eyjafjallajokull, qui avait paralysé en 2010 la quasi totalité de l’espace aérien européen, et avait affecté 10 millions de voyageurs européens et coûté 1,7 milliards de dollars, se profile alors.

LIRE AUSSI >> Bárðarbunga : l'éruption d'un volcan sous-glaciaire pourrait-elle à nouveau tout bousculer en Islande ? 

L’activité de Bárðarbunga (prononcez "Bardabunga") est faite de soubresauts, de tremblements de terre plus ou moins réguliers et plus ou moins forts qu’un internaute a décidé de monitorer et de diffuser en live sur internet, détaille businessinsider.com.

Dans un graphique fascinant en 3D, actualisé toutes les minutes ici, il est ainsi possible de visualiser l’activité sismique qui règne dans les entrailles de Bárðarbunga. Chaque cercle représente un tremblement de terre ; la taille du cercle dépend de la magnitude. Logiquement, plus le sésisme est important, plus grand sera le cercle.

Les couleurs dépendent, elles, de la date de l'événement géologique :
en rouge, les séismes qui ont eu lieu dans les quatre dernières heures
> e
n orange ceux qui se sont déroulés entre 4 et 12h
en jaune ceux qui ont eu lieu entre 12 et 24h
en bleu turquoise ceux qui ont entre 24 et 36h 
en bleu nuit, ceux qui ont eu lieu il y a deux jours

Le graphique est en 3D, c’est-à-dire qu’il est possible de le faire littéralement bouger dans l’espace virtuel pour accroître le confort de lecture de son activité sismique.

A Business Insider, Bæring Gunnar Steinþórsson explique avoir relevé un défi lu sur un groupe Facebook de développeurs informatique. Ce défi consistait à donner un sens aux données sismiques du bureau islandais de météorologie. "Lorsque j’ai vu les données, j’ai eu l’idée de matérialiser les tremblements de terre en trois dimensions. J’ai commencé à coder le programme informatique vers minuit et cinq heures après, le site était prêt", conclut-il.

VOIR AUSSI >> Le graphique en 3D

Lu sur businessinsider.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !