Le saviez-vous ? Tout ce que votre assurance prend en charge en cas de tempête | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le saviez-vous ? Tout ce que votre assurance prend en charge en cas de tempête
©

Qumeira et consœurs

Le saviez-vous ? Tout ce que votre assurance prend en charge en cas de tempête

Certaines tempêtes, comme Qumeira, peuvent être particulièrement dévastatrices. Au cas où vous ne vous seriez pas penché sur votre contrat d'assurance, Atlantico l'a fait pour vous.

Bernard Cohen-Hadad

Bernard Cohen-Hadad

Bernard Cohen-Hadad est président de la commission financement des entreprises de la CGPME. Il est également président du think-tank Etienne Marcel et assureur.

Voir la bio »

A l'approche de la tempête Qumeira (voir ici), qui devrait fortement affecter tout le Nord-Ouest de la France, voici quelques points intéressants à connaître sur la manière dont les dégâts qui pourraient être causés sur votre habitation sont couverts par votre assureur :

• Bien que les contrats habitation puissent contenir différents points selon les assureurs, ils contiennent obligatoirement une garantie tempête (De même que la garantie "catastrophe naturelle" figure automatiquement dans les contrats d'assurance de dommages automobile) ;
• Dans le cadre d'une garantie tempête, tous les dégâts liés au vent, à la pluie ou à l'eau sont indemnisés. Et ce, qu'ils touchent les murs ou détériorent le mobilier. Peu importe, également, que vous soyez propriétaire ou locataire ;

• Le déblaiement est aussi pris en charge (notamment concernant les chutes d'arbres), à condition néanmoins que des dommages aient été causés. Petit exemple : si un arbre tombe sur votre toit ou sur votre clôture, ce sera pris en charge, mais s'il se contente de tomber sans causer de dégâts, son déblaiement ne sera pas assuré ;
• Des frais de relogement (et de gardiennage) existent, si votre maison est rendue inhabitable pour cause, par exemple, d'inondation. Ceux-ci ne sont en revanche pas nécessairement inclus dans le contrat ;
• Votre cave, si tant est que vous disposez d'une cave, est automatiquement assurée ;
• Les remboursement sont basés sur le calcul d'une valeur de reconstruction. En clair, sur la base d'un devis, dans la mesure où celui-ci représente moins d'argent que la valeur du bâtiment à l'origine ;
• Il est bien évidemment conseillé de prendre des mesures, afin de pouvoir prouver les dégâts dus au sinistre. L'un des premiers réflexes doit être celui de déclarer ledit sinistre aussi rapidement que faire se peut. Ensuite, il peut être utile de conserver des preuves, et de prendre des mesures permettant d'améliorer la constatation des risques, en vue de la visite de l'expert. Des photos montrant l'étendue des dommages ou permettant de comparer la situation avant et après la tempête sont particulièrement utiles. De même, dans le cas de la destruction d'éléments - prenons l'exemple de vêtements imbibés d'eau à la suite d'une inondation - il vaut mieux avoir de quoi fournir la preuve de la perte. A défaut de factures, des photos peuvent, encore une fois, faire office de preuve.
• Il est aussi conseillé de prendre un maximum de mesures pour prévenir, voire éviter les dommages. Renforcer vos fenêtres, par exemple, serait utile pour protéger vos biens de la prochaine tempête...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !