Pourquoi les Américains sont-ils (les) fous du roi ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Pourquoi les Américains 
sont-ils (les) fous du roi ?
©

Kate & William aux USA

Pourquoi les Américains sont-ils (les) fous du roi ?

Après le Canada, le prince William et son épouse Kate sont en visite officielle en Californie, dans l'ouest des Etats-Unis, jusqu’à dimanche. On les attend comme des rock stars selon Peter Humi, car "la monarchie est glamour" depuis "qu'Edouard VIII abdiqua pour épouser une... Américaine, Wallis Simpson".

Peter Humi

Peter Humi

Peter Humi  est journaliste. Il a notamment été directeur du bureau de CNN à Paris de 1990 à 2002.

Voir la bio »

Atlantico : Deux siècles après avoir quitté la couronne britannique, les Américains semblent séduit par le prince et la princesse anglaise... Comment l’expliquez-vous ?

Il y a 230 ans, la Couronne représentait l’Etat britannique. Mais les Américains n’ont jamais eu de problèmes avec la famille royale dont aucun membre ne s’est vraiment mal comporté pendant la guerre d’Indépendance ! C’est le symbole d’un pouvoir dont ils se sont débarrassé sans vraiment le vouloir finalement puisque le but était l’indépendance, et non la république.
Cela fait longtemps que la monarchie britannique est vue comme comme une institution qui ne fait pas peur et ne porte aucune menace aux Américains ! Ce qui fascine c’est un système d’aristocratie qui n’existe pas aux Etats-unis. Là-bas, le “sang bleu” a été remplacé par la méritocratie. C’est l’aspect glamour de ces gens riches et considérés par une partie des Américains comme un peu “spéciaux”.


Quand a commencé cette love story ?


Cela a commencé peut-être un peu avant la guerre avec Edouard VIII, qui abdiqua pour épouser une... Américaine, Wallis Simpson. Cette abdication par amour a été jugée très romantique. Aujourd’hui, avec William et Kate, c’est encore plus particulier car en plus le prince est le fils de laday Diana, l’une des femmes les plus célèbres du monde moderne dont la tragédie personnelle a fini en public...
Presque tous les Américains ont regardé les noces princières à la télévision et connaissent donc déjà bien le jeune couple qui sera appelé à régner... On admire quelqu’un qui va devenir le roi et dont les images sont partout dans la presse, à la télévision et sur internet - que ce soit en bien ou en mal d’ailleurs !


Doit-on y voir une revanche de la monarchie sur la République ?

Non, car les Américains ne voient pas la monarchie comme un système politique ou une menace. Les Français aussi adorent les histoires d’aristocrates mais ils ne désirent pas un retour à la monarchie pour autant ! C’est un intérêt pour les “people”, sauf qu’eux sont les plus people des people ! En plus, ils sont uniques car ils descendent d’une famille très conventionnelle, rigide, victorienne.


Le président Obama semblait également goûter la pompe de Buckingham Palace il y a quelques semaines...


Oui, ce sont des légendes vivantes ! Qui sont les aristocrates américains ? De grands acteurs ou des familles politiques : les Kennedy par exemple. Nos aristocrates ont le pouvoir et l’argent. mais ils n’ont pas la “classe”. Songez aussi, que William et Kate ont ça dans leur sang et qu’en plus il vont à Hollywood : un très beau mélange de stars et de monarchie !

Font-ils l'unanimité pour autant ?

Non, beaucoup d’Américains se fichent de Kate et William ! ils ont juste le pouvoir de fascination d’un acteur ou d’une rock star... Avec un charme en plus : ils parlent la même langue que les Américains mais avec ce qui est perçu comme l’accent anglais - qui est perçu comme celui de la famille royale ! Même si William et Harry parle un peu plus avec l’accent de l’Anglais de la rue.


Aux USA, la monarchie anglaise fait recette visiblement. Un reality Show met même en scène Sarah Fergusson....


Oui, elle n’est pas vraiment “royale”. Mais ça marche car elle fut un temps l’épouse d’Andrew, le  n°2 de la couronne britannique. Et parce qu’elle fut aussi une amie de Diana quand elle était jeune. Mais elle est quand même assez vulgaire... Et ça, ca se voit, même aux Etats-unis !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !