José-Manuel Barroso : "La France doit réduire les charges qui pèsent sur les entreprises !" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
José-Manuel Barroso sur i>TELE et Europe 1.
José-Manuel Barroso sur i>TELE et Europe 1.
©

Le Zap'Éco

José-Manuel Barroso : "La France doit réduire les charges qui pèsent sur les entreprises !"

Interrogé dimanche, José-Manuel Barroso invite le gouvernement a faire davantage d'efforts en matières de fiscalité et de réduction des dépenses publiques. Il se dit surtout préoccupé par l'imposition destinées aux entreprises.

José-Manuel Barroso était l'invité d'Europe 1 et d'i>TELE dimanche. Le président de la Commission européenne a mis en garde le gouvernement français sur la fiscalité des ménages et des entreprises qui a atteint, selon lui, "un niveau tellement élevé" que cela peu "nuire au retour de la croissance" et à la compétitivité. "Le problème essentiel auquel la France doit faire face c'est la compétitivité. Si la France ne résout pas ces questions essentielles, il n'y aura pas de croissance et pas de retour des emplois" explique-t-il.  

José-Manuel Barroso a invité le gouvernement à "réduire les charges" qui pèsent sur les entreprises estimant qu'elles étaient " la principale préoccupation" de la Commission européenne. Ce dernier explique néanmoins que la France "fait des réformes qui vont dans le bon sens" prenant exemple sur celle des retraites ou sur l'accord compétitivité-emploi. Enfin, José-Manuel Barroso exhorte la France à "ouvrir" davantage de secteurs à la concurrence, pointant entre autre, celui du ferroviaire et de l'énergie. Il estime de ce point de vue que "plus d'ambition" dans les réformes "ne ferait pas de mal". 



En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !