Mais pourquoi les touristes chinois repartent-ils en détestant la France ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Mais pourquoi les touristes chinois repartent-ils en détestant la France ?
©

Cocori...couac

Mais pourquoi les touristes chinois repartent-ils en détestant la France ?

Les touristes, en particulier les Chinois, sont de plus en plus déçus par leurs séjours en France. L'hexagone, pourtant réputé pour le tourisme, pêche par manque de sérieux dans le service proposé aux étrangers.

Atlantico : D'après une récente étude, les chinois semblent déçu par Paris. A quoi est-ce dû?

Sarah Douag: Il faut commencer par les hôtels. La France de toute façon n’a jamais été leader dans l’hôtellerie, le service et l’accueil. Il y a de graves manquements sur ces trois points. Les prix des hôtels sont chers notamment à Paris. Il y a une nouvelle forme de classification des hôtels dans le pays. Elle n’est pas adaptée aux touristes qui n’ont pas du tout les mêmes critères que nous. Du coup, ils arrivent dans des 3 étoiles qu’ils trouvent « bas de gamme » et ils détestent dépenser de l’argent pour quelque chose de simplement« correct ».

Il nous reste le commerce touristique comme le shopping où nous sommes leader ?

Oui, mais là aussi, c’est plus intéressant à Berlin ou à Londres ! Les prix sont élevés ici et peu de touristes achètent de la haute-couture. On parle rarement de « bon plan week-end » à Paris.

Il y a un problème en France et qui plus est dans la capitale : l’ouverture des magasins ! Les touristes viennent pour acheter dans des boutiques locales, chez des designers franco-français,…mais les magasins ne sont pas ouverts tout le temps. C’est frustrant surtout si on est là qu’un seul week-end. A Amsterdam, c’est noir de monde comme un samedi. Les Champs-Elysées, avec ses boutiques, ce n’est pas suffisant surtout quand on dit être une destination touristique. Le point positif c’est que les grands magasins (Printemps, Galeries Lafayette) se sont adaptés à cette clientèle, la Chinoise notamment. Le personnel parle chinois, les prix sont en chinois. Une vraie zone est réservée pour eux.

Vous nous parliez de l’accueil : c’est donc un vrai problème ?

Oui parce que les Français ne sont pas sympas. Ils font la gueule tout le temps. Le café arrive froid et après quinze minutes d’attente et il faudrait être content et laisser un pourboire ! Ce n’est pas possible. La France n’est juste pas à la hauteur. On parle mal les langues étrangères. Cela se ressent financièrement d’ailleurs. La France est la première destination mondiale mais se classe 4ème en terme de recettes. A force, les gens n’achètent pas. Ils ne trouvent pas d’interlocuteurs qui les comprennent. Ils ne font que passer. On ne met pas vraiment notre pays en valeur !

Finalement quel est le pays le plus réputé ?

Pour le moment, l’Europe est encore considérée comme « the place to be ». Il y a aussi des destinations montantes comme la Turquie et l’Asie. Et il va falloir faire attention à la Chine justement. Les Chinois voyagent beaucoup dans leur pays et veulent clairement détrôner la France ! Et ils vont y arriver, lentement mais sûrement.

Propos recueillis par Valérie Meret

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !