Florian Philippot ne veut pas qu’on le traite d’antisémite… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le chef du parti Les Patriotes, Florian Philippot, et ses partisans défilent, le 31 juillet 2021, lors d'une manifestation contre les mesures du gouvernement et le pass sanitaire.
Le chef du parti Les Patriotes, Florian Philippot, et ses partisans défilent, le 31 juillet 2021, lors d'une manifestation contre les mesures du gouvernement et le pass sanitaire.
©BERTRAND GUAY / AFP

Pitié pour lui !

Florian Philippot ne veut pas qu’on le traite d’antisémite…

Il fait tout pour ça : avec un succès très mitigé.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Deux gamins se disputent dans un bac à sable. « Reprends ton râteau pourri !». « Non, c’est pas le mien, c’est le tien ! ».  Et le râteau esseulé reste sans propriétaire…

En l’occurrence ce râteau indésirable s’appelle Cassandre Fristot. C’est elle qui a défilé avec une pancarte antisémite. Elle a été, pendant des années, militante en vue du parti de Marine Le Pen.

Elle a occupé les fonctions de chef de cabinet de Louis Aliot qui ne veut plus entendre parler d’elle, sa pancarte ayant fait très mauvais effet. Il dit s’être séparé de Cassandre Fristot pour des raisons d’horaires. Nous voilà rassurés : ce n’était pas pour des motifs idéologiques ! Et il affirme qu’elle lui a été recommandée par Florian Philippot. Mais ce dernier ne veut absolument pas de ce râteau.

Et il affirme que Louis Aliot ment car du temps où ils étaient ensemble au Rassemblement National, ce dernier lui était hostile, ce qui rend impossible qu’il ait accepté ce supposé cadeau.

Florian Philippot a beau faire, ces dénégations tombent à plat. La pancarte de Cassandre Fristot lui colle à la peau comme le sparadrap du Capitaine Haddock. Le chef des Patriotes tient un petit commerce qui a vocation à devenir une grande surface.  

Dans sa boutique on trouve toute sorte de marchandises complotistes, y compris des pancartes comme celles de Cassandre Fristot. On veut bien croire que Florian Philippot n’est pas antisémite. Mais force est de constater qu’il ne veut pas désespérer sa clientèle antisémite. 

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Saviez-vous que le passe sanitaire était une invention des Juifs ?Antisémitisme : N’en fait-on pas un peu trop ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !