Comment reconnaître les symptômes du virus Ebola ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Comment reconnaître les symptômes du virus Ebola ?
©Reuters

Comment savoir

Comment reconnaître les symptômes du virus Ebola ?

Même si aucun cas d’Ebola n’a pour le moment été détecté en France, la psychose autour de ce virus s’est installée en France comme ailleurs. Une crainte qui peut difficilement être relativisée au niveau des symptômes.

François Bricaire

François Bricaire

François Bricaire est un médecin. Il est chef du service Maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris. Il est professeur à l'Université Paris VI-Pierre et Marie Curie.

 

Voir la bio »

Ebola en France ? Une question de jours selon des chercheurs britanniques qui estiment que la France a 75 % de chance d’être touchée par la fièvre hémorragique d’ici au 24 octobre. Si aucun cas n’a pour le moment été détecté, il faut donc se préparer à ce que la situation change d’ici peu. Hélas, pas facile de faire la différence entre l’Ebola et… une bonne grippe, du moins lors de l’apparition des premiers symptômes. "Il n’y a pas de symptômes spécifiques à Ebola", précise le professeur François Bricaire. Le médecin chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’Hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris détaille les symptômes : "Une apparition brutale de la fièvre, en général autour de 39 degrés mais elle peut être plus basse, 38 ou 38.5. Cette fièvre s’associe à des symptômes grippaux c’est-à-dire des maux de têtes, des courbatures et de la fatigue. Autre élément souvent retrouvé et important, le mal de gorge avec une pharyngite".

Hautement contagieux, le virus Ebola charrie un lot de symptômes impressionnants… et graves. "L’état du malade peut s’aggraver rapidement avec des hémorragies, des troubles de la coagulation, des insuffisances rénales et hépatiques… Cette aggravation peut aboutir assez vite à une déshydratation et une défaillance polyviscérale qui peut entraîner le décès", explique François Bricaire.

Pour bien discerner les symptômes d’Ebola d’un autre virus, et pour savoir si le malade est bien atteint par Ebola, la meilleure chose à faire reste finalement de dire si la personne suspectée a effectué au préalable un séjour dans une zone contaminée et/ou a été en contact direct avec un malade. "Le seul moyen de confirmation du diagnostic  est de faire un test biologique avec détection du virus via la PCR (Polymerase chain reaction)", souligne François Bricaire. Le spécialiste des maladies infectieuses rappelle que la durée d’incubation, qui varie entre 48 h et trois semaines, est en général d’une dizaine de jours. "Pendant la période d’incubation, il n’y a pas de transmission possible du virus", rappelle-t-il. La seule "bonne" nouvelle, finalement…

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !