Et s’il fallait imaginer un mariage à durée déterminée ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Et s’il fallait imaginer un mariage à durée déterminée ?
©

CDD

Et s’il fallait imaginer un mariage à durée déterminée ?

Le salon du mariage au Carroussel du Louvre ouvre ce vendredi. Avec la multiplication des divorces en été des stars hollywoodiennes, le mariage peine à faire rêver. Pourrait-on alors moderniser cette institution ?

Robert Neuburger

Robert Neuburger

Robert Neuburger est psychiatre, psychanalyste, thérapeute et s'occupe plus particulièrement des problématiques du couple.

Il est l'auteur de livres comme "On n'arrête ?... Ou on continue ? Faire son bilan de couple" aux éditions Payot.

Voir la bio »

Atlantico : Près de la moitié des mariages en France finissent par un divorce. On voit également que de nombreuses stars hollywoodiennes divorcent. Pourrait-on envisager de mettre en place en France un mariage à durée déterminée ?

Robert Neuburger : Je ne vois pas ce qui pourrait l’empêcher mais cela devrait se faire sous la forme du Pacs. Le mariage n'est pas une institution qui est faite pour les couples mais plutôt pour créer une famille. On le voit bien au moment du mariage, c'est un livret de famille qui est délivré et non pas un livret de couple !

Le PACS serait à l'inverse parfaitement adaptable, on pourrait parfaitement imaginer que ce contrat soit à durée limité. En effet, il est quant à lui vraiment adapté aux couples, à l'inverse du mariage. Il faut rappeler que le PACS a été une grande surprise car s'il a été créé pour ouvrir de nouveaux droits aux couples homosexuels, on se rend compte aujourd'hui que plus de 94 % des Pacs sont aujourd'hui contractés par des couples hétérosexuels.

Le problème du mariage, c'est qu'il n'a de sens que s'il y a un projet d'enfants. Il a été inventé pour s'assurer une filiation. Je pense donc qu'il ne faudrait pas y toucher car cela pourrait entraîner des conséquences graves sur les enfants qui sont au fond le cœur du mariage.

Il serait très facile de modifier le Pacs pour le rendre à durée limitée. Soit une durée fixe, soit au choix des contractants. Cependant, j'opterais pour ma part pour la première possibilité car, à l'inverse, le fait de laisser les couples choisir pourrait créer de grandes tensions.

Serait-ce dénaturer foncièrement le mariage ou lui donner un second souffle ?

Le problème avec le mariage, c'est qu'il concerne les enfants, contrairement au Pacs. Les enfants ont besoin d'une certaine stabilité et il n'est donc par conséquent pas souhaitable de toucher à cette institution.

A partir du moment où le Pacs existe et qu'il est plus modulable, il est selon moi un peu idiot de toucher au mariage.

Est-ce à dire que les couples ne croient plus en l'amour éternel ?

Il y a deux sortes de couples : ceux qui y croient et ceux qui n'y croient pas. Et ceux qui divorcent les premiers sont ceux qui y croient ! A partir du moment où l'on pense qu'on est marié pour la vie, on a plus besoin de faire les efforts pour préserver l'amour. Et en agissant ainsi, on court rapidement à la catastrophe. La croyance en l'amour éternel est donc très dangereuse pour la survie d'un couple.

Il faut savoir qu'il y a encore quelques années, la notion de couple était relativement secondaire dans le cadre du mariage. En présence d'enfants, les séparations étaient socialement réprouvées. Actuellement, les couples dissocient couple et famille. Et s'il y a insatisfaction dans le couple, il n'hésiteront pas à divorcer tout en conservant un lien familial avec les différents membres.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !