Notre-Dame de Paris : la piste accidentelle est privilégiée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Notre-Dame de Paris : la piste accidentelle est privilégiée
©BERTRAND GUAY / AFP

Notre Drame

Notre-Dame de Paris : la piste accidentelle est privilégiée

Les deux tiers de la toiture de la cathédrale ont été ravagés par les flammes. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "destruction involontaire par incendie". Les premières images de l'intérieur de la cathédrale ont été dévoilées.

Ce live est à présent terminé. Merci de l'avoir suivi. Nous continuons le suivi de l'actualité autour de l'incendie de Notre-Dame de Paris. L'information ne s'arrête pas : vous pouvez consulter nos articles mis à jour sur notre une.

 

  • Un incendie s'est déclaré vers 18h50 lundi 15 avril dans les combles de Notre-Dame-de-Paris. Il s'est ensuite rapidement propagé. Les flammes ont dévoré la charpente, longue de plus de 100 mètres et baptisée "la forêt". Environ 400 pompiers étaient sur place. Vers 19h50, la flèche de la cathédrale, l’un des symboles de Paris avec ses 93 m de hauteur, s’est effondrée. La couronne d’épines et la tunique de Saint Louis ont pu être sauvées des flammes, a indiqué Mgr Patrick Chauvet, le recteur de la cathédrale.
  • Une enquête a été ouverte pour "destruction involontaire par incendie", a annoncé le parquet de Paris. La piste criminelle a été pour le moment écartée. Le départ de feu serait accidentel. Le chantier en cours sur le toit de la cathédrale "retient l'attention des enquêteurs en l'état des investigations", a précisé à 20 Minutes une source proche du dossier. Dans la nuit, les ouvriers du chantier étaient entendus par les enquêteurs, selon le parquet.

17h50 Christophe Castaner : "L'essentiel a été préservé, mais tous les risques ne sont pas écartés"

Sur le parvis de Notre-Dame de Paris, le ministre de l'Intérieur, rentré d'urgence de Mayotte, a salué le travail des sapeurs-pompiers et des forces de sécurité, qui ont lutté contre l'incendie "au péril de leurs vies". Si, selon lui, "l'essentiel a été préservé, tous les risques ne sont pas écartés". "Le temps est aujourd'hui à la reconstruction et à la solidarité", a-t-il ajouté.

Il a également rappelé que la piste accidentelle était privilégiée et a vilipendé ceux qui ont évoqué un possible attentat. Le ministre a ensuite rappelé que Notre-Dame de Paris appartient "au peuple français" et "au peuple du monde". "Notre-Dame de Paris est notre histoire. Paris à terre, ça n'existe pas. La France à terre, ça n'existe pas. Alors la cathédrale Notre-Dame de Paris sera reconstruite et ces cloches, comme depuis 850 ans, sonneront au rythme de la France", a-t-il conclut.

17h30  Les images des dégâts à l'intérieur de la cathédrale


(CHRISTOPHE PETIT TESSON / POOL / AFP)
 

16h30 Les cloches des cathédrales de France sonneront mercredi à 18h50

"En solidarité avec le Diocèse de Paris, toutes les cloches des cathédrales de France sonneront demain mercredi 16 avril à 18h50, heure du début de l’incendie à Notre-Dame de Paris", a annoncé sur la Conférence des évêques de France sur Twitter.

15h30 Les Bettencourt et L’Oréal donnent 200 millions d’euros

L’Oréal et la famille héritière du groupe, les Bettencourt-Meyers, ont annoncé un don de 200 millions d’euros pour la reconstruction de l’édifice parisien, dont 100 millions d’euros via la fondation Bettencourt Schueller. Au total, les dons d’entreprises et des fortunes françaises ont dépassé les 600 millions d’euros.

15h00 Des vulnérabilités ont été identifiées, notamment au niveau de la voûte

"Globalement la structure tient bon, mais quelques vulnérabilités ont été identifiées, notamment au niveau de la voûte et d'un pignon du transept nord qui doit être sécurisé", a déclaré à la presse le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'intérieur Laurent Nuñez. "Les travaux de sécurisation à l'intérieur de Notre-Dame de Paris vont durer environ quarante-huit heures, a-t-il précisé, ajoutant que cela permettrait, "à l'issue, aux sapeurs-pompiers d'entrer à l'intérieur avec les personnels du ministère de la culture pour récupérer les œuvres dont une grande partie n'a pas été endommagée".

13h30 Des grosses entreprises donnent pour la reconstruction

Le PDG du groupe Total, Patrick Pouyanné a indiqué que son entreprise ferait un "don spécial" de 100 millions d’euros pour la reconstruction de Notre-Dame.​ "Très touchés" par l’incendie, Martin et Olivier Bouygues ont, également, assuré se mobiliser "à titre personnel" avec un don de 10 millions d’euros par l'intermédiaire de leur holding familiale, SCDM.

12h30 La piste accidentelle est privilégiée

La piste accidentelle est privilégiée à ce stade dans l'enquête sur l'incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, a indiqué le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz. "Rien en l'état ne va dans le sens d'un acte volontaire, c'est donc une piste accidentelle qui est privilégiée à ce stade", a-t-il déclaré lors d'un point de presse. Rémy Heitz a aussi assuré que tous les moyens seraient mis en œuvre pour connaître l'origine de l'incendie et confirmé que les auditions des témoins étaient toujours en cours. Il a déclaré qu'une première alerte incendie avait été donnée à 18h20 lundi, suivie d'une procédure de levée de doute qui n'a permis de détecter aucun départ de feu, puis une seconde à 18h43 lors de laquelle un feu a été constaté au niveau de la charpente.

11h45 La réaction des personnalités politiques du monde entier

"Ces horribles images de Notre-Dame en feu font mal. Notre-Dame est un symbole de la France et de notre culture européenne. Nous sommes avec nos pensées avec les amis français", a tweeté le porte-parole d’Angela Merkel, Steffen Seibert.

Donald Trump a écrit sur Twitter : "C’est si terrible d’assister à ce gigantesque incendie à Notre-Dame de Paris". Et d'évoquer "l’un des grands trésors du monde".

"Notre-Dame est l’un des grands trésors du monde, et nous pensons au peuple de France dans ce moment douloureux. C’est dans notre nature d’être en deuil quand nous perdons notre histoire - mais c’est aussi dans notre nature de reconstruire pour demain, aussi solide que nous le pouvons", a écrit sur le même réseau social l’ancien chef d’État Barack Obama. Son épouse Michelle, actuellement à Paris, a tweeté : "Étant à Paris ce (lundi) soir, mon cœur souffre avec le peuple de France. Mais je sais que Notre-Dame nous émerveillera de nouveau".

Theresa May a également adressé ses "pensées à la population française" et "aux services d’urgence qui combattent le terrible incendie de la cathédrale Notre-Dame".

En Belgique, le Premier ministre Charles Michel a écrit sur Twitter : "Notre-Dame de Paris en feu, une immense émotion, Victor Hugo, une part de l’Histoire de France, de l’Europe. Mes pensées et mon soutien pour nos Amis français".

"L’incendie à Notre-Dame est une catastrophe pour la France. Et pour l’Espagne et l’Europe. Les flammes détruisent 850 ans de notre histoire, de notre architecture, peinture, sculpture. Ce sera difficile à oublier. La France peut compter sur nous pour retrouver la grandeur de son héritage", a écrit le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez.

"Notre-Dame est un symbole historique de la France, un trésor inestimable de la culture européenne et mondiale et l'un des lieux de culte chrétiens les plus importants. La tragédie qui s'est déroulée cette nuit à Paris est une douleur dans le cœur des Russes", a affirmé Vladimir Poutine dans un message de soutien adressé à son homologue français, Emmanuel Macron, et à "tout le peuple français", cité dans un communiqué du Kremlin. Le président russe a aussi proposé d'envoyer les "meilleurs spécialistes" russes pour aider à la reconstruction.

10h45 Les familles fortunées de France se mobilisent

Dans la nuit, la famille Pinault avait annoncé débloquer 100 millions d'euros via sa société d’investissement Artemis. LVMH et la famille Arnault ont également annoncé un don de 200 millions d’euros pour participer "à la reconstruction de cette extraordinaire cathédrale, symbole de la France, de son patrimoine et de son unité".

10h30 Une collecte nationale a été lancée

La Fondation du patrimoine a lancé une "collecte nationale" pour la reconstruction de la cathédrale. La collecte sera accessible à partir de midi sur le site www.fondation-patrimoine.org. "Aucun frais ne sera prélevé. Tous les dons donneront lieu à l'émission d'un reçu fiscal", a précisé la Fondation du patrimoine.

10h15 Le pape François "prie pour les catholiques français et pour la population parisienne"

Ce mardi matin sur Twitter, le porte-parole du Vatican a exprimé le soutien du Pape François qui "assure de ses prières tous ceux qui s'efforcent de faire face à cette situation dramatique".

10h05 L'ensemble du feu est éteint

"L'ensemble du feu est éteint", a annoncé le porte-parole des pompiers de Paris, le lieutenant Gabriel Plus. Une centaine de pompiers reste mobilisée "pour la phase de surveillance, de vérification de stabilité des structures et, surtout, pour évacuer les œuvres qui méritent de l'être. Cette phase va durer toute la journée", a-t-il indiqué.

09h50 Il y a des "doutes sur comment la structure va résister"

"Le péril du feu étant écarté, le sujet est bâtimentaire : savoir comment la structure va résister au très grave incendie de cette nuit", a déclaré ce mardi matin le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, Laurent Nunez devant la presse. Une réunion a eu lieu ce matin avec des experts et des architectes du bâtiment de France pour essayer de déterminer si la structure est stable, et si les sapeurs-pompiers peuvent s'engager à l'intérieur pour continuer leur mission.

09h40 Les premières images de l'intérieur de la cathédrale 

(PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP)

À l’intérieur de Notre-Dame de Paris, au cœur des décombres et des gravas, la Croix est là. Debout. Elle semble intacte.

(Source : Franceinfo)

09h15 Les photos de Notre-Dame de Paris ce mardi matin

(STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

(ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

(ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

09h00 L'incendie a été "complètement maîtrisé"

Ce mardi 16 avril, les pompiers ont annoncé que l'incendie était "complètement maîtrisé" et "partiellement éteint". Seuls des "foyers résiduels" demeuraient actifs.

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !