Double tranchant : comment les leaders charismatiques permettent de sortir des crises (ou d'en provoquer de nouvelles) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
"Le leader charismatique se révèle un catalyseur d’opinions dans une période de turbulences."
"Le leader charismatique se révèle un catalyseur d’opinions dans une période de turbulences."
©Reuters

Bonnes feuilles

Double tranchant : comment les leaders charismatiques permettent de sortir des crises (ou d'en provoquer de nouvelles)

La crise révèle les difficultés existentielles des démocraties contemporaines. L'auteur Alexandre Dorna démonte les mécanismes de la fièvre populiste et le processus de contagion de masse. Extrait de "Faut-il avoir peur de l'homme providentiel ?" (1/2).

Alexandre  Dorna

Alexandre Dorna

Alexandre Dorna est un psychosociologue. Il est professeur de psychologie sociale et d'histoire de la psychologie à l'université de Caen. Il a réalisé des recherches sur la communication, l'influence et le discours politique.

Voir la bio »

Rappelons que la question charismatique couvre tout un processus de changement dont le rôle du leader est un « médium » et une force de passage entre deux situations d’ordre: celle d’un ordre en crise (statu quo) et celle d’un ordre nouveau (dynamisation). C’est l’éternel cycle du pouvoir. L’Histoire démontre que tout régime ou forme de gestion routinière ne peut rester éternellement stable.

Le statu quo est le signe de la routine et de la stagnation, c’est le début d’une attente plus ou moins prolongée et d’une détresse subie comme une injustice par le peuple. Le changement ne semble pas envisageable sans une « rupture » charismatique ni la formation d’un mouvement en fusion. Le succès de la rupture impose une fondation de nouveau régime. C’est l’institutionnalisation d’une autre forme de gestion, mais les règles récentes deviennent des habitudes et une tradition stagnante.

C’est là que la boucle se ferme et que le cycle se rouvre. Le schéma ci-dessous est une tentative de retracer et de résumer le processus de crise charismatique.

Le leader charismatique se révèle un catalyseur d’opinions dans une période de turbulences. Plus les situations sont exceptionnelles, plus la présence d’un leadership charismatique s’impose et plus la réaction du peuple déclenche un processus populiste d’interpellation du pouvoir en place et de demande d’une nouvelle politique hégémonique afin de créer les conditions d’une prise de pouvoir.

C’est là que trouver l’homme de la situation est une question politique extrêmement délicate. Et, contrairement à la tendance classique qui place généralement la confiance – en cas de crise – dans des individus autoritaires, au profil technocratique, froid et calculateur, peutêtre est-ce l’expérience d’un homme charismatique qui se révélera le choix le plus souhaitable.

Or, le changement social charismatique risque de se métamorphoser de manière négative et enclencher des tendances refoulées et des formes de direction unipersonnelles. D’où les difficultés psychologiques du maintien du nouvel ordre stable dans la durée. L’Histoire montre que les expériences charismatiques sont des météores qui laissent une légende de leur passage et de leurs actes. Car l’usure du pouvoir provoque une saturation et une dégradation de l’image du leader.

Extrait de "Faut-il avoir peur de l'homme providentiel ?", Alexandre Dorna, (éditions Bréal), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez sur ce lien.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !