Comment la forme du verre et la façon dont on le tient influent sur la quantité de vin que l'on boit | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Les participants à l'étude ont eu tendance à se servir 9% de vin blanc de plus que le vin rouge.
Les participants à l'étude ont eu tendance à se servir 9% de vin blanc de plus que le vin rouge.
©Reuters

Vous reprendrez bien une petite coupe ?

Comment la forme du verre et la façon dont on le tient influent sur la quantité de vin que l'on boit

Selon une équipe de chercheurs des universités de l'Iowa et de Cornell, les critères tels que la forme du verre, la façon dont on le tient et la couleur du vin influent sur la quantité de liquide que l'on se sert.

Selonune étude menée par des chercheurs de l'Iowa et des universités de Cornell,  on ne boirait pas la même quantité d’alcool selon le verre dans lequel celui-ci est servi. En menant leur expérience sur 73 étudiants âgés de plus de 21 ans, les chercheurs ont pu établir que la taille et la forme du contenant, les conditions dans lesquelles sont servies les boissons ou la couleur du vin influaient sur la quantité d’alcool que nous allons boire. 

Les participants de l’étude ont, par exemple, versé 12% de vin en plus lorsque le verre qu’ils utilisaient avait une taille supérieure à la taille standard. Un chiffre que l’on retrouve lorsque la personne qui sert tient son verre à la main. "Les gens ont du mal à évaluer les volumes. Ils ont tendance à se concentrer plus sur les mesures verticales que sur les mesures horizontales. Et l’on a ainsi tendance à boire moins lorsque l’on utilise de petits verres, justement parce que l’on a l’impression de boire plus", constate pour le Huffington Post Laura Smarandescu, professeure assistante à l’université d’Iowa. Celles et ceux qui tentent de modérer leur consommation de spiritueux auront donc tout intérêt à boire dans des verres de petite taille posés sur la table au moment du remplissage.

Mais que le verre soit rempli ou non n’empêche pas les experts de conseiller vivement aux consommateurs de varier la taille et les formes, selon l’alcool à déguster. "Désormais les marques de verriers professionnels consacrent un verre particulier à chaque sorte de vin (...) Leur objectif est simple: sublimer chaque cru. Résultat, à chaque vin correspond un modèle bien précis qui permet de révéler tous ses arômes", explique le site Toutlevin.com. Un constat qui n’est pas uniquement valable pour le vin, de nombreux alcools disposant de leur propre récipient. C’est notamment le cas du champagne, servi en flûte, du martini, du cosmopolitan, du vin rouge qui se boit dans un ballon ou de la bière, qui dispose d’un nombre incalculable de contenants.

Dernier constat effectué par l’étude américaine : la couleur du vin influe également sur la quantité bue. A ce ptit jeu, c’est le vin blanc qui alourdit la main de celui qui assure le service. Les participants ont, en effet, eu tendance à servir 9% de vin blanc de plus que le vin rouge. Selon les chercheurs, le dosage serait plus difficile à évaluer avec la couleur du vin rouge qu’avec celle du vin blanc, notamment du fait du contraste entre la couleur du verre et la couleur de la boisson versée.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !