Par le bout du nez : comment amener les hommes à faire ce que les femmes veulent | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Par le bout du nez : comment amener les hommes à faire ce que les femmes veulent
©

Bonnes feuilles

Par le bout du nez : comment amener les hommes à faire ce que les femmes veulent

Vous pensez que les autres femmes sont plus heureuses que vous ? Vous avez l'impression d'être la seule dans votre couple à tenter d'améliorer les choses ? Vos ex vous ont toujours déçue parce qu'ils ne répondaient pas à vos aspirations ? Avec la psychothérapeute Sally Watkins, vous allez faire la part des choses. Extrait de "Comment trouver l'homme qu'il vous faut", publié chez © Payot & Rivages, 2014 (2/2).

Sally  Watkins

Sally Watkins

Sally Watkins est psychothérapeute.

Voir la bio »

Ella s’est aperçue qu’elle utilisait souvent les histoires qu’elle se racontait sur son mari pour le tester. Elle nourrissait une certitude ou une hypothèse sur lui : il n’avait pas envie de progresser. Alors, elle lui montrait des offres d’emplois ou, quand ils sortaient avec des amis, orientait la conversation sur les entreprises qui embauchaient. Si Jeff ne mordait pas à l’hameçon, il échouait au test et elle en concluait qu’elle avait raison sur lui : il était effectivement paresseux et sans ambition.

Il y a toutes sortes de tests, certains plus subtils que ceux d’Ella. La plupart visent à déterminer si votre compagnon vous est vraiment attaché. Se souviendra-t-il de dates importantes si vous ne les lui rappelez pas ? Si vous allez bouder dans votre chambre, trouvera-t-il ce qui vous a vexée ? Remarquera-t-il votre nouveau chemisier ? Beaucoup de femmes testent leur compagnon en lui offrant de faire une chose dont elles ont envie elles-mêmes. Avez-vous jamais dit, par exemple : Détends-toi et regarde ton émission, je ferai la vaisselle ; ou : Sors avec tes copains, si tu veux. Ça ne me dérange pas ? Mais ces offres sont des pièges, si vous n’êtes pas sincère. Vous le mettez à l’épreuve pour voir s’il vous aime vraiment, s’il veut être avec vous et s’il vous préfère à l’une de ses activités favorites. Bien sûr, la plupart des hommes n’ont pas conscience que c’est un test et si votre compagnon le rate, vous êtes déçue et avez de nouveaux éléments à ajouter au portrait que vous avez brossé de lui. Ce jeu-là n’est pas drôle, ni pour lui ni pour vous, et il n’a pas d’autre sens que celui que vous lui attribuez. Il n’y a pas de preuve empirique montrant que ce test est recevable.

Les hommes rapportent qu’ils ont trois mauvaises réactions lorsque les femmes les asticotent pour qu’ils fassent quelque chose. La première consiste à céder, ce qui leur donne l’impression d’être un gosse ou un employé. La deuxième, à résister à la pression, ce qui leur permet de se sentir plus forts ou plus eux-mêmes, tout en sachant qu’ils irriteront encore davantage leur compagne et qu’elle redoublera d’insistance. La troisième, à réagir sur lemode passif-agressif, en faisantmal ce qu’elle désire pour se venger. Ils n’ont pas demoyen élégant de s’en sortir parce que, au départ, ils sont coincés.

Vos questions : J’ai toujours pensé que l’amour était un sentiment, et le sentiment amoureux une émotion encore plus forte, mais comment peut-on y accéder et le faire durer ?

Ma réponse : Les émotions – dont les sentiments d’attachement, de lien, de chaleur et d’affection – viennent de nos pensées. L’amour, sous toutes ses formes, peut être bloqué par des histoires ou des pensées négatives, ou encouragé par l’appréciation et la gratitude.

À présent, j’imagine que vous vous demandez, totalement exaspérée : Alors, comment vais-je pouvoir l’amener à faire ce que je veux, ou, d’ailleurs, quoi que ce soit ? Généralement, la manière la plus simple est la meilleure. Si vous n’obtenez pas ce que vous voulez, vous aurez peutêtre à la place quelque chose de mieux. Vous pourrez être frustrée, mais aussi mise au défi de devenir plus patiente, plus tolérante et plus aimante.

Cessez de juger

Le problème, au fond, c’est qu’en inventant des histoires sur votre compagnon et en le réduisant à un concept, vous portez un jugement sur lui. Vous décidez qu’il devrait se conduire de telle ou telle manière, vous le bombardez de conseils pour façonner son comportement dans ce sens, et vous réagissez négativement s’il s’écarte de ce programme. Il y a certaines situations (par exemple, dans le travail ou l’éducation des enfants) où ce genre d’attitude est nécessaire, mais dans le domaine des relations intimes cela peut abîmer le lien et entamer la complicité. Insister sur les qualités de votre compagnon n’est pas une meilleure approche car la plupart des hommes ne croient pas aux éloges excessifs, comme, Tu es le plus grand, le plus brillant, etc. Préférezmentionner un aspect de son attitude, sans en faire un défaut ou une qualité, et reconnaître ses actions positives. Dites, par exemple : Merci d’avoir nettoyé la cuisine. C’était sympa d’être avec toi ce soir. J’ai toujours du plaisir à passer la journée avec toi.Ce type d’expression vient du coeur, alors que le jugement vient de l’esprit.

Changez d’état d’esprit

L’amour ou l’amitié sincère ne demande à personne d’être autre que ce qu’il est. Lorsque l’on voue à l’autre une affection réelle, on ne croit pas savoir comment il devrait se conduire et on ne cherche pas à l’arranger ou à le conseiller pour qu’il change. Il est plus sain de laisser les autres évoluer à leur manière sans intervenir. Bien sûr, vous n’avez pas à vous forcer à être avec quelqu’un si cela ne vous apporte rien, mais l’acceptation est la plus grandemarque d’amitié pour vous-même comme pour les autres.

Partagez votre point de vue

- Comment les médisances prennent-elles une vie autonome et sont-elles renforcées et exagérées par chaque information nouvelle ? Que perdriez-vous si vous n’en répandiez plus ? Quelles histoires innocentes pouvez-vous continuer à raconter ?

- L’idée de ne pas juger est difficile à accepter pour beaucoup de femmes. Songez à lamanière dont vous avez été affectée par les jugements et les étiquettes que d’autres vous ont collées.

- Mettre son partenaire à l’épreuve est une chose qu’ont faite, peu ou prou, toutes les femmes. Quels tests jugez-vous utiles ? Lesquels sont nuisibles ? Votre compagnon en a-t-il deviné certains et est-il maintenant trop avisé pour mordre à l’hameçon ?

Extrait de "Comment trouver l'homme qu'il vous faut",  Sally Watkins, publié chez © Payot & Rivages, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !