Non, la bière n'est pas responsable des « abdos Kronenbourg », les gènes responsables du cancer du foie identifiés... Revue des sujets santé de la semaine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Non, la bière n'est pas responsable des « abdos Kronenbourg », les gènes responsables du cancer du foie identifiés... Revue des sujets santé de la semaine
©

Atlantico Santé

Non, la bière n'est pas responsable des « abdos Kronenbourg », les gènes responsables du cancer du foie identifiés... Revue des sujets santé de la semaine

Autres sujets du moment : l’ANSM interdit des plantes et des substances amaigrissantes, les cellules souches, bouclier contre la chimiothérapie et un implant rétinien sans fil qui fonctionne à l’énergie lumineuse.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

L’ANSM interdit des plantes et des substances amaigrissantes

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), qui remplace désormais l'Afssaps, montre sa réactivité en demandant le retrait du marché de trois plantes et de vingt-six médicaments utilisés dans des thérapies amaigrissantes. En cause : leur inefficacité conjuguée à leur dangerosité.

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annonce par un communiqué de presse l’interdiction de trois espèces de plantes et de vingt-six substances actives utilisées en officine pour réaliser des préparations amaigrissantes. Non seulement les produits en question n’ont pas prouvé leur efficacité, mais ils seraient dangereux.

Lire la suite sur Futura Sciences

Science décalée : la bière n’est pas responsable des abdos Kronenbourg !

Une étude très sérieuse, menée sur 20 000 Allemands, affirme que les « abdos Kronenbourg » comme on les appelle couramment, ne sont pas imputables à la bière… puisqu’elle fait grossir de partout et pas uniquement de la panse. À éviter pour tous ceux qui veulent avoir la ligne cet été !

Les idées reçues ont parfois la dent dure. Ainsi, on pense que l'obésité abdominale est due à une consommation excessive de bière, d'où les fameux « abdos Kronenbourg ». Mythe ou réalité ? Des scientifiques ont apporté une réponse et ont désormais une chance raisonnable de figurer au palmarès des prix Ignobel 2012 (l'édition 2011 avait d'ailleurs focalisé son attention sur ce breuvage pour une étrange affaire d'une attirance sexuelle des scarabées mâles pour les bouteilles de bière).

Lire la suite sur Futura Sciences

Cancer : les cellules souches, bouclier contre la chimiothérapie

Des cellules souches génétiquement modifiées ont protégé trois patients atteints d’une tumeur au cerveau des effets secondaires graves d’une chimiothérapie et ont augmenté leurs chances de survie. L’un d’entre eux est toujours vivant trois ans après. Cette technique, novatrice, promet de belles perspectives si son efficacité se confirme à plus grande échelle.

C’est tout le paradoxe. La chimiothérapie sauve des vies en détruisant les cellules cancéreuses, mais entraîne de lourds désagréments. Ces médicaments manquent parfois de spécificité et s’attaquent aussi à des tissus sains de l’organisme. Un dilemme dramatique qui pose problème.

Prenons le cas du glioblastome, une tumeur au cerveau (la glie étant le tissu de soutien de l’encéphale). Ce cancer est très agressif et bien souvent fatal. Les traitements chimiothérapiques qu’on lui oppose ne suffisent pas, car souvent, un gène, appelé Mgmt, est surexprimé par les cellules tumorales et code pour une enzyme qui va réparer les dégâts causés par le médicament. Pour compenser, les thérapies ajoutent un composé, la benzylguanine, qui inhibe Mgmt.

Lire la suite sur Futura Sciences

Cancer du foie : quatre nouveaux gènes jugés coupables

Une étude pilote internationale, menée notamment en France, vient de mettre en évidence quatre gènes impliqués dans le cancer du foie. Ils joueraient un rôle dans la formation des tumeurs hépatiques. Petit à petit, la génétique nous livre ses secrets sur les cancers.

Des chercheurs français ont identifié quatre nouveaux gènes impliqués dans les cancers du foie. « Ils n’avaient jamais été décrits dans les tumeurs hépatiques et présentent pourtant des altérations génétiques récurrentes », explique en effet Jessica Zucman-Rossi (unité Inserm 674, université Paris-Descartes), dont l’équipe est à l’origine de cette découverte publiée dans Nature Genetics.

Lire la suite sur Futura Sciences

Un implant rétinien sans fil qui fonctionne à l’énergie lumineuse

Si les rétines artificielles sont depuis peu testées dans des essais cliniques, elles présentent encore un certain nombre de défauts, notamment le besoin de câbles pour les alimenter. Des scientifiques américains proposent de surmonter quelques-unes de ces imperfections en mettant au point un implant rétinien sans câble, fonctionnant grâce à l’énergie lumineuse. Et qui pourrait offrir une vision de meilleure qualité.

Redonner la vue à des aveugles pourrait devenir une réalité. Des essais cliniques prometteurs sont en cours pour restaurer la vision chez les non-voyants atteints de pathologies de la rétine (rétinite pigmentaire, dégénérescence maculaire, etc.), avec une efficacité tout de même très relative. L’un d’entre eux porte sur l’utilisation de cellules souches embryonnaires, les autres jouent quant à eux la carte de l’électronique avec des implants rétiniens artificiels.

Lire la suite sur Futura Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !