Face à la bactérie, l'hygiène est la clé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
La bactérie Escherichia coli responsable de l'épidémie.
La bactérie Escherichia coli responsable de l'épidémie.
©

"Concombres tueurs"

Face à la bactérie, l'hygiène est la clé

Les concombres contaminés ont déjà fait quatorze victimes en Allemagne. Certains pays ont suspendu leurs importations. Le seul moyen d'éviter de tomber malade réside dans l'application des règles d'hygiène habituelles, rappelle François Bricaire, chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

François Bricaire

François Bricaire

François Bricaire est un médecin. Il est chef du service Maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris. Il est professeur à l'Université Paris VI-Pierre et Marie Curie.

 

Voir la bio »

Atlantico : Faut-il s’inquiéter des fruits et des légumes qui sont désormais dans nos assiettes, et plus spécifiquement des concombres ?

François Bricaire : Cette bactérie qui est responsable de problèmes graves chez certaines personnes est apparemment due à des concombres contaminés. Cette supposition nécessite vérification. Autrement dit, avant d’incriminer un certain nombre de produits, de légumes et de fruits qui pourraient être issus de la culture biologique, il faudrait en avoir une preuve plus absolue. C’est une possibilité. Il faut être vigilant, surtout en matière d’hygiène, c’est-à-dire de lavage des fruits et des mains. Les colibacilles (bactéries en forme de bâtonnet) qui sont sur ces légumes sont manu portés, transmis du légume, aux mains, puis à la bouche d’un individu. C’est ainsi qu’il se contamine.

Deux remarques doivent être faites. Dans un premier temps, les aliments qui peuvent être cuits, il faut les cuire. C’est une chose évidente mais parfois oubliée. Dans un second temps, les aliments qui ne se consomment que crus doivent être soumis à des règles d’hygiène draconiennes, en particulier le lavage.

Il semble qu'un problème d’hygiène lors de la production soit à l'origine de la contamination des concombres. Qu’en pensez-vous ?

Une enquête doit être faite pour déterminer si le fait de cultiver selon des techniques biologiques ont permis de mettre des épandages d’origine naturel, qui contiendrait des germes. C’est une chose à déterminer.

Mais en tant que médecin, j’ignore certainement un grand nombre de manière de cultiver surtout en ce qui concerne l’agriculture biologique, qui utilise certains produits dont je ne connais pas l’existence, pour les légumes en particulier. Il est vrai que dans certains pays, il n’existe pas les mêmes contrôles et la même rigueur pratiqués en France. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !