70 à 100% : l'augmentation nécessaire de la production agricole mondiale pour nourrir la planète | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
70 à 100% : l'augmentation nécessaire de la production agricole mondiale pour nourrir la planète
©

Happy Hour Atlantico

70 à 100% : l'augmentation nécessaire de la production agricole mondiale pour nourrir la planète

Chaque soir de la semaine avant de quitter le bureau, les 3 chiffres du jour pour briller en société... ou à la machine à café.

 Timetosignoff.fr

Timetosignoff.fr

Timetosignoff.fr, c'est l'email qui tous les soirs résume l'actualité du jour et en deux minutes fait de vous la personne la mieux informée de votre entourage.

Voir la bio »

A propos de la Grèce (encore et toujours) et de ses fonctionnaires, aujourd’hui sont finalisés les baisses de salaires (appelées « salaires unifiés » / « unified payroll ») affectant la fonction publique. Ces baisses vont se traduire par le fait que jusqu'à 64 000 fonctionnaires sous contrat en Grèce ne recevront aucun traitement ce mois-ci. Les baisses de salaires étant rétroactives au 1 novembre, certains employés publics devront en outre rembourser le trop-perçu à l’Etat

A propos de manquer de blé, l’OCDE prévient aujourd’hui que les tensions sur-alimentaires dans le monde feront que dans le 10 prochaines années les prix des céréales augmenteront de 20% et ceux de la viande de 30% et que d’ici à 2050, il faudra augmenter la production agricole mondiale de 70 à 100% pour satisfaire aux besoins alimentaires de la planète

A propos d’avoir trop de blé, Tim Cook le nouveau CEO d’Apple commentant aujourd’hui sur les 98 milliards de dollars de cash dont dispose le groupe, avoue « franchement nous avons plus d’argent que ce dont nous avons besoin pour faire marcher cette société »

A lire sur Timetosignoff.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !