Attaques à Paris : en photos, les hommages du monde entier à la France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
L'opéra de Sydney, aux couleurs de la France.
L'opéra de Sydney, aux couleurs de la France.
©Reuters

#PrayforParis

Attaques à Paris : en photos, les hommages du monde entier à la France

"Quand la Ville lumière s'éteint, le reste du monde se pare de ses couleurs pour elle" : cette phrase, largement partagée sur les réseaux sociaux, accompagne les hommages venus du monde entier.

De New-York à Sydney, le monde entier s'est uni avec la France, dès l'annonce des attentats qui ont frappé Paris hier soir. Après le célèbre "Je suis Charlie" de janvier, les internautes se sont cette fois retrouvés autour du slogan "Pray for Paris" (Priez pour Paris). Selon Twitter, le hashtag #PrayForParis a été utilisé 6,7 millions de fois en 10 heures, contre 6,63 millions de fois pour #JeSuisCharlie en cinq jours. 

Et lorsque la tour Eiffel s'est éteinte, cette nuit, des monuments emblématiques du monde entier ont pris le relais et se sont parés des couleurs de la France.

 

A New-York, l'antenne du One World Trade Center, le remplaçant des tours jumelles, s'est illuminé en bleu blanc rouge. Une photo de l'Empire State Building circule également, mais il était paré de bleu, blanc et rouge à l'occasion de la journée des Vétérans, jeudi, et non pas en lien avec Paris.

La CN Tower, au Canada, a aussi été illuminée, ainsi que la mairie de San Francisco et l'Ange de l'Indépendance, à Mexico:

D'autres hommages plus discrets sont parvenus du monde entier. A l'image de l'Ukraine, où le président Petro Poroshenko s'est recueilli devant l'ambassade de France. Un ruban noir apparaissait aussi sur le drapeau espagnol lors de l'allocution de Mariano Rajoy.

Des centaines de milliers d'hommages individuels ont aussi été rendus, dans le monde entier et sur les réseaux.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !