Après la paralysie économique c’est la paralysie politique qui menace | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
François Hollande doit encore une fois changer de gouvernement
François Hollande doit encore une fois changer de gouvernement
©REUTERS/Yoan Valat/Pool

Revue d'analyses financières

Après la paralysie économique c’est la paralysie politique qui menace

L’éviction/démission d’Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie et du Redressement Productif, et le remaniement ministériel qui s'en suit ne doit pas masquer la réalité économique du moment : le paquebot France continue de couler.

Jean-Jacques Netter

Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.

Voir la bio »

L’éviction/démission d’Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie et du Redressement Productif, a été saluée par une hausse de l’indice CAC 40 de 2% et une nouvelle baisse des rendements de la dette française sur les marchés à 1,30%.

Les investisseurs américains qui ont depuis longtemps rebaptisé Montebourg,  "Mon Tambour", en ont conclu que la gauche française était en train, avec beaucoup de retard, de tourner la page du socialisme idéologique pour aller vers une sociale démocratie ouverte sur la réalité économique. Cette conclusion est probablement un peu rapide car malheureusement, l’exécutif n’a plus de majorité pour appliquer une politique qui réclamerait beaucoup de courage politique. 

Pour le moment le paquebot France continue de couler. La croissance est quasi nulle, Moody’s, l’Agence de Notation a encore révisé ses prévisions à 0,5% pour 2014 et 0,9% pour 2015. Le nombre de chômeurs dépasse désormais les 5 millions. Il a progressé de 690 000 depuis l’arrivée de François Hollande à l’Elysée. Les marges bénéficiaires des entreprises affichent des taux historiquement bas, le matraquage fiscal des classes moyennes se répercute sur la consommation. La chute historique des taux d’intérêts fait fuir les épargnants  de la Caisse d’Epargne et surtout le rendement de l’impôt est très en deçà de ce qui était attendu. L’impôt sur le revenu devrait rapporter en 2013 environ 10Md€ de moins que ce prévoyait le gouvernement. Ce n’est pas une surprise pour tous ceux qui ont compris depuis longtemps que "trop d’impôts tuait l’impôt".

Tout cela amène Serge Federbusch, président du Parti des Libertés à prédire que François Hollande n’achèvera pas son quinquennat. Après la paralysie économique, on pourrait s’acheminer vers une paralysie institutionnelle où François Hollande pourrait être obligé de dissoudre l’Assemblée nationale faute de majorité pour voter le budget et les textes concernant les grandes réformes à mener. Si nous avions une cohabitation du type Chirac-Jospin rien ne pourra être réformé et nous risquons de nous retrouver avec un deuxième tour de la présidentielle avec Arnaud Montebourg en face de Marine Le Pen. 

Pour Patrick Artus, chef économiste  de Natixis, la faible profitabilité des entreprises explique en grande partie la croissance zéro de l’économie française. Tout investissement industriel est découragé, en particulier l’investissement qui moderniserait le capital. Le résultat c’est que la France achète six fois moins de robots industriels que l’Allemagne !

Le retrait de l’activité se confirme en Europe

En Allemagne, les prix ont baissé de 0,8% en juillet. L’indice IFO sur le climat des affaires est en retrait à 101,7 pour le mois de juillet contre 103,4 en juillet. François Hollande ne doit rien attendre de l’Allemagne dans la mesure où Angela Merkel la Chancelière, veut des sanctions plus dures contre les pays qui ne respectent pas les règles communes. En Europe, l’indice PMI composite de la zone Euro est également en retrait en août contre 53,8 en juillet…

Le dollar devrait encore progresser

Aux Etats Unis, la production industrielle a augmenté en juillet de 0,4% par rapport au mois précédent. L’activité demeure donc forte. L’indice PMI pour le mois d’août est à 58 contre 55,8 le mois dernier. Cela devrait profiter aux valeurs industrielles américaines. 

On devrait assister à une augmentation des investissements si cette tendance continue. 

Le dollar est en train de monter contre le dollar et contre le Yen. Janet Yellen, présidente de la Fed a fait monter la devise américaine en confirmant qu’elle mettrait fin à sa politique d’assouplissement quantitatif fin octobre, car la conjoncture économique s’améliorait. 

Les valeurs les plus exposées en terme de chiffre d’affaire réalisé en dollar sont : Ahold 60% du CA en  USD Luxottica 55%,Publicis (43%), Fresenius (40%),ARM Holdings 37%, AstraZeneca 37%, Reed Elsevier (48%),Sodexho (35%),Sanofi (31%), Delhaize (63%), Roche (33%), SAP (31%), Novartis (31%),Sodexho (30%), Michelin (31%) SCOR (29%),Safran(25%), L'Oréal (23%), Dassault Systèmes (20%),

En Chine, les prix de l’immobilier ont chuté de 11% en juin en rythme annualisé. Il faudra de nouvelles mesures pour stabiliser le marché. Parallèlement, les investissements étrangers en Chine se sont effondrés en juillet. Enfin, l’indice flash PMI calculé par HSBC a baissé à 50,3 en août contre 51,7 en  juillet et le prix du minerai de fer est maintenant en dessous des 100$/T soit une baisse de 30% depuis le début de l’année….

L’évolution des différents marchés actions depuis le début de l’année montre que c’est l’Asie ex Japon qui a progressé de plus de 14%, suivi par les marchés émergents à 13, 2%, le marché américain à 13%. En Europe, le marché anglais est en hausse de 6% alors que la France et L’Allemagne sont dans les derniers rangs du classement. La meilleure performance a été réalisée par les obligations espagnoles (+19%) et italiennes (14%). 

En France, le vote du prochain budget en octobre sera le véritable test de l’équipe gouvernementale. Il permettra de constater, au delà des mots si la page du socialisme idéologique est vraiment tournée. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !