Apple est-il déjà mort (ou mérite-t-il qu'on l'achève) ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Rien ne va plus pour Apple.
Rien ne va plus pour Apple.
©Reuters

Pomme pourrie

Apple est-il déjà mort (ou mérite-t-il qu'on l'achève) ?

Ces derniers jours, la marque à la pomme a connu une chute de plus de 5% du cours de son actions. La concurrence se fait de plus en plus rude. Est-ce que Apple est déjà mort ?

Thibauld Favre

Thibauld Favre

Thibauld Favre est Président et co-fondateur de allmyapps, le 1er App Store pour PC Windows avec plus 3 millions d'utilisateurs et 25 millions d'applications installées dans le monde entier à ce jour. Allmyapps est disponible à l'adresse http://allmyapps.com

Il est également conférencier régulier, notamment à l'INSA de Lyon où il donne des conférences sur l'entrepreneuriat, et mentor à l'accélérateur de startup Le Camping.

Vous pouvez le suivre via son compte twitter en cliquant ici

Voir la bio »

Atlantico : La sortie de l'iPhone 6 sera retardée à 2014, les ventes d'iPad ont baissé de 20 à 30% par rapport au trimestre précédent. L'action a chuté de 5% le 17 avril, pour atteindre son taux le plus bas depuis le 30 décembre 2011. Apple est-il en train de mourir à petit feu ?

Thibauld Favre : Apple est monté tellement haut qu'il serait exagéré de dire qu'ils meurent à petit feu. Seulement, en l'absence d'innovation majeure depuis l'iPad, la question est de savoir si Apple sera capable de maintenir sa position dominante en continuant d'inventer le futur comme il a su le faire durant la dernière décennie. Aujourd'hui, les signaux qu'envoie Apple ne vont pas dans ce sens et les concurrents deviennent tous les jours plus compétitifs. Les analystes prévoient notamment que la part de marché d'Android sur les tablettes devrait passer devant iOS d'ici à la fin de l'année. Si Apple n'est pas capable d'introduire de nouvelles innovations majeures, cela va inévitablement créer à terme une pression sur les prix et donc les marges qu'ils seront capables de dégager.

Est-ce que l'amour de la marque est en train de diminuer, y compris chez les inconditionnels ?

Au niveau grand public je ne pense pas, en revanche les utilisateurs avancés et les développeurs d'applications se sentent de moins en moins à l'aise dans l'environnement fermé qu'est celui d'Apple. Au nom de la simplicité, Apple a sacrifié la liberté des utilisateurs et des développeurs. Les gens commencent peu à peu a réaliser que la plupart des produits et services Apple sont des cages dorées desquelles il est très difficile de partir : Apple contrôle vos applications (App Store), votre musique (iTunes), vos documents (iCloud) et impose ses conditions... et ses prix ! C'est une situation qu'Apple aura du mal à maintenir sur le long terme.

Dans quels domaines la firme à la pomme a-t-elle perdu la main ? 

Apple excelle toujours dans la plupart des domaines opérationnels mais, avec la disparition de son fondateur, il se peut que l'entreprise ait perdu sa vision. Apple ne semble pas aujourd'hui en position d'inventer la prochaine révolution. On attend toujours une Apple TV digne de ce nom, les rumeurs parlent également d'une iWatch... En tout cas, la pression est énorme pour Apple qui doit prouver sa capacité à sortir des innovations radicales en l'absence de son fondateur.

Apple paie-t-il justement avec retard la disparition de son fondateur ?

Steve Jobs a bâti le succès actuel d'Apple et il est encore à prouver que la société sera capable de surmonter sa disparition. Tim Cook, l'actuel PDG d'Apple, est un opérationnel pur et dur, un profil complètement différent de Steve Jobs. Tout comme le départ de Bill Gates a coïncidé avec le lent déclin de Microsoft, il y a fort à parier que la disparition de Steve Jobs ait le même effet sur Apple.

La tendance peut-elle s'inverser ?

Oui mais pour cela Apple doit prouver qu'il n'a rien perdu de sa capacité à créer des innovations de rupture. En cela, le prochain lancement d'un produit estampillé Apple déterminera la trajectoire de la société.

Propos recueillis par Manon Hombourger

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !