50 nuances (positives) de gris : les surprenants effets pour la santé du sexe SM | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
50 nuances (positives) de gris : les surprenants effets pour la santé du sexe SM
©Reuters

Contenus explicites

50 nuances (positives) de gris : les surprenants effets pour la santé du sexe SM

Deux sexologues américains ont déclaré que la pratique du sadomasochisme pouvait avoir des effets bénéfiques pour l'organisme. Il permettrait entre autre chose de réduire le niveau de stress et de renforcer l'immunité du corps humain. Dans tous les cas, une activité sexuelle n'est jamais négative.

Jean-Roger Dintrans

Jean-Roger Dintrans

Jean-Roger Dintrans est psychiatre, chargé de cours à Paris V et à Paris VII.

Voir la bio »

Atlantico : Ian Kerner et Sandra LaMorgese rapportent que les relations sadomasochistes ont les bénéfices suivants sur la santé, ils permettraient de réduire le niveau de stress, renforcer l'immunité de l'organisme, augmenter le niveau d'hormones du bien-être et permettraient d'améliorer la santé mentale. Quels sont les vrais bienfaits des pratiques sadomasochistes sur le corps humain ? N'est-ce pas déjà le cas avec des relations sexuelles classiques ? 

Jean-Roger Dintrans Ce qui est dit par ces chercheurs  correspond à ce que l'on savait déjà pour la sexualité classique. Une vie sexuelle satisfaisante apporte différents types de bénéfices pour l'être humain, que ce soit d'un point de vue physique, pathologique etc… Pour ce qui concerne l'immunité sur la santé sexuelle des couples, il y a eu différentes études dans les années 2000 sur les couples qui se disaient satisfaits et qui déclaraient avoir un meilleur niveau d'immunité. Ce qui est vraiment bénéfique, ce n'est pas tant de vivre une relation sexuelle sadomasochiste mais d'avoir une sexualité qui soit satisfaisante. Ce qui compte plus qu'une relation sadomasochiste, c'est que les fantasmes déclarés par l'un des partenaires soient partagés et abordés au sein du couple. Le fait de parler des fantasmes, de la différence entre les rôles joués et la réalité apporte plus de plaisir dans le couple. 

Ce qu'il faut vraiment au sein d'un couple, c'est vivre la sexualité que l'on a  envie de vivre et de la partager avec l'autre de façon assez profonde. Une sexualité bien vécue implique un partage fantasmatique, émotionnel plus intense. Les relations profondes ne sont pas le propre des relations sadomasochistes. 

Il ne faut pas que le fantasme devienne la condition sine qua non de l'excitation, du plaisir et du désir, sinon cela peut gêner l'accès au plaisir au niveau sexuel et peut réduire l'empathie pour l'autre. Cela peut laisser moins de place à l'autre. Le sadomasochisme doit être fait dans le respect et le partage. Il ne doit pas être la seule source d'excitation. Il n'y a pas de problèmes à ne pas avoir de fantasmes aussi. 

Quels sont les risques pour la santé qui peuvent être liés à ces pratiques sexuelles ? 

Il peut y avoir des risques quand le couple s'adonne à des pratiques extrêmes. Dans les pénétrations annales, des études montrent qu'il n'y a pas de risques particuliers tant qu'elles sont faites de manière progressive. Dans le cas contraire, il peut y avoir des déchirures, des blessures. Il ne faut pas qu'il y ait des pratiques extrêmes qui peuvent altérer le corps. Les principaux problèmes peuvent survenir quand l'un des partenaires reste attaché trop longtemps. Dans les cas radicaux, cela peut conduire à des tendinites et plus grave, à une paralysie. 

S'il n'y a pas d'excitation autrement qu'en passant par le fantasme, alors il peut devenir de plus en plus compliqué d'accéder au plaisir sexuel. Ce manque de désir peut être due à une inhibition d'empathie qui peut cacher des troubles anxio-dépréssifs de la part d'un des conjoints. 

Quel est le tabou qui règne autour de ces jeux ? 

Le tabou autour du sadomasochisme se justifie par la peur de la violence et de la part d'ombre de l'humain à laquelle elle renvoie. Elle peut exprimer une forme de violence sous-jacente à l'être humain. Cette violence peut se mettre en scène dans le sadomasochisme et ses jeux fantasmatiques. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !