"L'Architecte du Sultan" : un voyage envoûtant dans la Turquie du 16ème siècle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"L'architecte du Sultan", d'Elif Shafak, Ed.Flammarion, 464 pages.
"L'architecte du Sultan", d'Elif Shafak, Ed.Flammarion, 464 pages.
©Reuters

Atlanti-culture

"L'Architecte du Sultan" : un voyage envoûtant dans la Turquie du 16ème siècle

Après "La Bâtarde d'Istanbul", Elif Shafak confirme, avec "L'Architecte du Sultan", qu'elle est un nouveau grand nom du roman historique.

Marie Ruffin pour Culture-Tops

Marie Ruffin pour Culture-Tops

Marie Ruffin est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

Thème

A Istanbul, au XVI ème siècle, le jeune Jahan débarque dans cette ville grouillante comme cornac improvisé d'un magnifique éléphant blanc, qu'il est chargé d'offrir au sultan Soliman le Magnifique. Il se retrouve au palais, perdu au milieu des dompteurs, des courtisans, des eunuques, dans un monde de découvertes et d'intrigues où, grâce au fruit du hasard, il attire par sa curiosité et son intrépidité l'attention de Sinan, l'architecte impérial, qui va le prendre sous son aile, le faire grandir, en le considérant rapidement comme un de ses meilleurs apprentis.

Points forts

- L'imagination envoûtante d'Elif Shafak au service de faits historiques car Sinan a porté pendant de très longues années l'architecture ottomane à son apogée, du temps de Soliman le Magnifique, puis de Selim après lui et de Mourad, en construisant mosquées (entre autre la magnifique mosquée Suleymanye), ponts, écoles, hôpitaux, hammam etc... C'était non seulement un grand architecte mais aussi un homme d'une grande sagesse qui fleurit tout au long du livre.

- Beaucoup d'humanité et de magie dans un univers grouillant et féroce où se côtoient toutes les religions et les gitans, que tout le monde veut éviter et qui sont pourtant un appui incontournable. L'amour rôde en la personne de Mihrimah, la fille du sultan, qui fait rêver Jahan. La solidarité des apprentis autour de Sinan, leur maître "paternel", est une école de vie, de travail et d'humilité ; et l'attachement de Jahan pour Chota l'éléphant blanc est pilier de fidélité.

- La magie d'Istanbul agit à plein, tous les ingrédients sont là : personnages, sentiments, rivalités, couleurs, odeurs, dédales des maisons et des rues... on plonge et on se perd avec délice...

Points faibles

- Beaucoup de détails nourrissent la magie de ce roman qui s'apparente souvent à un conte; donc, quelques longueurs.

- Quelques maladresses dans la traduction.

- Il faut aimer Istanbul et être sensible au charme de l'Orient pour s'immerger complètement dans ces 464 pages. Mais ceci, c'est une histoire de goût, pas vraiment un point faible...

En deux mots

Après le succès de "La Batarde d'Istanbul", Elif Shafak nous offre ici encore un très bon livre, documenté, érudit où l'imagination a aussi toute sa place.

Une phrase

Parole de Sinan à ses apprentis : "s'ils (les hommes et les outils) ne servent pas, le fer rouille, le bois s'effrite, l'homme tombe dans l'erreur. Nous devons travailler". P. 324.

Recommandation

Excellent Excellent

Tweet Culture-tops

Un voyage envoûtant dans la Turquie du 16°siècle.

Informations

"L'architecte du Sultan", d'Elif Shafak, Ed.Flammarion, 464 pages.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !