Un astronaute va courir le marathon de Londres... depuis la Station spatiale internationale ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
L'astronaute Tim Peake.
L'astronaute Tim Peake.
©Esa

Major Tim

Un astronaute va courir le marathon de Londres... depuis la Station spatiale internationale !

L'astronaute britannique Tim Peake va parcourir les 42,195 km du marathon de Londres sur un tapis roulant, face à un écran.

Loin des yeux, près des jambes : l'astronaute britannique Tim Peake a annoncé vendredi qu'il allait participer au prochain marathon de Londres à bord de la Station spatiale internationale (ISS).

"Dès qu'on m'a confié la mission d'aller sur l'ISS, je me disais que ce serait génial de courir le marathon de Londres à bord de la station. C'est un événement planétaire, amenons-le au-delà des frontières de ce monde", explique-t-il.

Ancien pilote d'essai d'hélicoptères, âgé de 43 ans, Tim Peake décollera le 15 décembre du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan pour une mission de six mois sur l'ISS.

Il s'élancera le 24 avril en même temps que les 37 000 participants sur terre et parcourra les 42,195 km du parcours harnaché à un tapis de course, devant un grand écran posé devant lui et lui donnant l'impression qu'il sera dans la course. 

"Je vais pouvoir me voir courir dans les rues de Londres tout en orbitant autour de la terre à la vitesse de 27 000 km/h", a déclaré dans un communiqué Tim Peake, qui sera le deuxième britannique dans l'espace.

L'homme n'en est pas à son coup d'essai et a déjà terminé le marathon de Londres en 3h18m50s, un excellent temps."Je ne pense pas que je pourrai battre ce record à bord de l'ISS. Le système de harnais représente une grosse contrainte. Je flotterais en impesanteur si je n'étais pas attaché au tapis de course et je vais donc devoir porter une sorte de sac à dos lesté qui, au bout de 40 minutes, commence à devenir très inconfortable", a-t-il expliqué. Il compte parcourir la distance dans un temps entre 3 heures et demie et 4 heures, ce qui est déjà pas mal.

En 2007, l'Américaine Sunita Lyn Williams avait couru l'équivalent du marathon de Boston en 4 heures et 24 minutes à bord de l'ISS.

Lu sur La Presse

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !