Samoa Air : la compagnie fait payer ses passagers en fonction de leur poids | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Pour Samoa Air, la nouvelle politique tarifaire introduite est "le concept du futur"
Pour Samoa Air, la nouvelle politique tarifaire introduite est "le concept du futur"
©

Vente en gros

Samoa Air : la compagnie fait payer ses passagers en fonction de leur poids

La compagnie aérienne des îles Samoa a introduit une nouvelle politique tarifaire "plus équitable", selon elle.

"Payez ce que vous pesez est le concept du futur". La compagnie aérienne Samoa Air a décidé de faire payer ses passagers... au poids. "Nous menons une politique tarifaire équitable (...). Finis les frais exorbitants pour bagages excessifs, ou la facturation de bagages que vous ne transportez pas. Votre poids plus celui de vos valises, voilà ce que vous paierez" explique la compagnie aérienne sur son site Internet.

Concrètement, Samoa Air demande à ses clients de saisir leur poids ainsi que l'estimation de celui de ses bagages lors de la réservation de billets d'avions en ligne. Son site Internet calcule ensuite le tarif du vol en fonction de ces données. Enfin, tous les voyageurs sont pesés à l'aéroport et le prix du billet réajusté si nécessaire.

"Il n’y a pas de frais supplémentaires pour les bagages ou quoi que ce soit d’autres. Il y a juste qu’un kilo est un kilo", a expliqué Chris Langton, l’un des responsables de Samoa Air, à ABC Radio. Les tarifs varient ainsi, selon la durée du vol et la distance parcourue, d'un dollar australien le kilo (0,81 euro) pour les courtes distances à 4,16 dollars (3,40 euros) pour les distances plus longues, détaille le Sydney Morning Herald.  Cette compagnie n'opère qu'à petite échelle dans le Pacifique.

Chris Langton ne cache pas que les personnes en surpoids sont particulièrement visées par ce système. Celui-ci se dit persuadé que cela permettra de promouvoir la lutte contre l’obésité qui touche particulièrement les îles Samoa. Il pense également que ce système pourrait permettre aux familles avec enfants de payer, elles, moins chers.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !