Ricky Martin, accusé d’inceste et de violences sur son neveu, dément des allégations « dégoûtantes » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Accusé d'inceste par son neveu, Ricky Martin dément catégoriquement ces allégations.
Accusé d'inceste par son neveu, Ricky Martin dément catégoriquement ces allégations.
©Stefano Rellandini / AFP

Jusqu’à 50 ans de prison ?

Ricky Martin, accusé d’inceste et de violences sur son neveu, dément des allégations « dégoûtantes »

Le chanteur Ricky Martin fait face à des accusations de violences domestiques de la part d'une personne qu'il aurait fréquentée plusieurs mois. La presse américaine rapporte qu'il s'agirait de son neveu. Le chanteur nie ces allégations.

Accusé d'inceste sur son neveu de 21 ans, Ricky Martin a décidé de prendre la parole. Marty Singer, l'avocat du chanteur de 50 ans, a adressé un communiqué à Variety dans lequel il dément catégoriquement ces allégations. Le chanteur est visé par une ordonnance restrictive depuis le début du mois à la suite d'accusations de violences domestiques. L'identité du plaignant n'avait alors pas été révélée.

« Ricky Martin n'a évidemment jamais été - et ne sera jamais - impliqué dans une relation romantique ou sexuelle d'une quelconque nature avec son neveu. Cette idée n'est pas seulement fausse, elle est dégoûtante », selon le communiqué publié.

L’avocat du chanteur ajoute que le neveu de l’artiste « souffre de profonds problèmes de santé mentale » :

« Nous espérons tous que cet homme obtiendra l'aide dont il a de toute urgence besoin. Mais, surtout, nous avons hâte que cette terrible affaire soit rejetée dès qu'un juge aura pu étudier les faits ».

L'affaire a démarré au début du mois de juillet, lorsqu'une ordonnance restrictive pour violences domestiques visant Ricky Martin a été adoptée par les autorités portoricaines. Comme l’indiquait Associated Press à ctte époque, l'identité de la personne à l'origine de la demande n'avait pas été dévoilée par les forces de l'ordre. Citée par le média El Vocero, cette ordonnance affirmait que la victime présumée et Ricky Martin étaient sorties ensemble « pendant sept mois » mais que Ricky Martin n'acceptait pas la rupture :

« Il l'appelle fréquemment, et (l'accusation) l'a vu rôder autour de son logement au moins trois fois. (L'accusation) craint pour sa sécurité ».

Ricky Martin, père de quatre enfants et marié à l'artiste Jwan Yosef depuis 2018, s'était immédiatement défendu de ces accusations dans un communiqué sur Twitter :

« L'ordonnance restrictive dont je fais l'objet est basée sur des allégations complètement fausses, alors j'y répondrai en respectant le processus judiciaire avec les faits et la dignité qui me caractérisent. Parce qu'il s'agit d'une affaire légale en cours, je ne peux pas faire de déclaration détaillée pour l'instant ».

Cette affaire a pris une nouvelle tournure vendredi à la suite d’un article du site américain TMZ, qui cite le média portoricain Marca. Ce dernier affirme qu'Eric Martin, frère de Ricky Martin, a dévoilé que le plaignant était Dennis Yadiel Sanchez, leur neveu.

D'après Vulture, Dennis Yadiel Sanchez est le fil de leur soeur, Vanessa Martin. Toujours d'après Marca, les peines prévues par la loi portoricaine concernant l'inceste sont très lourdes. Elles peuvent aller jusqu'à 50 ans de prison.

Une audience est prévue le 21 juillet, date de l'expiration de l'ordonnance restrictive, devant la justice portoricaine.

Ricky Martin fait également l'objet d'une plainte de son ancienne manager qui l'accuse de ne pas lui avoir versé son salaire. Elle lui réclame trois millions de dollars.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !