Le coureur automobile Stirling Moss est décédé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Le coureur automobile Stirling Moss est décédé
©SHAUN CURRY / AFP

Champion sans couronne

Le coureur automobile Stirling Moss est décédé

Quatre fois vice-champion du monde (1955-1958), ce coéquipier de Fangio s'est éteint à l'âge de 90 ans.

Le monde du sport automobile perd une légende. Un homme qui a conduit 84 marques de voitures en 506 courses, qui a remporté 212 victoires dont 16 Grand Prix... Mais aucun titre mondial. Le Britannique Sir Stirling Moss, "champion sans couronne" de la F1, est mort à Londres le 12 avril à l’âge de 90 ans.

Doyen des pilotes vainqueurs d’un Grand Prix de F1, Stirling Moss "est mort paisiblement et était magnifique au moment de nous quitter", a expliqué son épouse, Lady Moss, qui l'a veillé. "Il a fermé les yeux et s'est endormi."

"Avec lui disparaît le témoin d’un temps hallucinant où les pilotes sautaient en bras de chemise dans des bolides dont les volants en cuir étaient cousus à la main, avant de risquer leur vie à chaque virage. En course, Stirling Moss se distinguait par son économie de mouvements, son flegme, son élégance. Elégance envers les jeunes filles, les techniciens, les copains… Au point de laisser le passage à un rival, une fois", écrit Le Monde dans une longue nécrologie.

Né le 17 septembre 1929 dans le quartier de West Kensington, dans le centre de Londres, il reste à ce jour le pilote ayant gagné le plus de GP de F 1 sans jamais avoir été sacré. Les raisons de cette malchance sont résumées par L'Equipe : "Stirling n'avait que trois défauts. Le premier, piloter en F 1 en même temps que Fangio, qui allait trois fois le devancer au classement final. Le deuxième : posséder un sens du fair-play un peu trop développé. Le troisième, vouloir rouler sur des voitures « made in UK »."

Le journal sportif rappelle que Moss aurait pu être sacré champion du monde en 1958, s'il n'avait pas pris la défense de son rival Mike Hawthorn, sous la menace d'une pénalité pour une manoeuvre jugée dangereuse en course. Grâce à Moss, Hawthorn a conservé les 6 points de sa deuxième place et l'a devancé d'un point au classement final.

La carrière du pilote anglais s'est terminée en 1962 à Goodwood après un sévère accident. À 33 ans il entama alors une carrière de commentateur de courses auto aux États-Unis. Il fut ensuite pilote de voitures de course anciennes jusqu'au 9 juin 2011 où, après ses tours de qualification sur le circuit du Mans, il annonça soudain qu'il arrêtait tout de suite, après s'être fait peur tout au long de l'après-midi.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !