Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
L'attaquant français, Antoine Griezmann, lors du match de football du groupe D de qualification pour la Coupe du monde de football 2022 contre la Bosnie-Herzégovine, le 31 mars 2021.
L'attaquant français, Antoine Griezmann, lors du match de football du groupe D de qualification pour la Coupe du monde de football 2022 contre la Bosnie-Herzégovine, le 31 mars 2021.
©FRANCK FIFE / AFP

Game Over

Konami décide de rompre son contrat avec Antoine Griezmann après une vidéo polémique

L'éditeur de jeux vidéo japonais Konami a décidé mercredi de rompre son contrat avec l'attaquant du FC Barcelone, après la réapparition d'une vidéo polémique de 2019.

L'éditeur de jeux vidéo japonais Konami a annoncé, ce jeudi 7 juillet, sa décision d’annuler son contrat avec l'attaquant des Bleus et du FC Barcelone, selon des informations de L'Equipe. Cette position intervient après une vidéo des internationaux français Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé se moquant de salariés locaux lors de la tournée du club catalan au Japon en 2019. Cette séquence est réapparue il y a quelques jours, notamment sur les réseaux sociaux.

L’éditeur de jeux vidéo japonais a publié un communiqué :

« Konami Digital Entertainment estime que la discrimination de quelque nature que ce soit est inacceptable. Nous avions annoncé qu'Antoine Griezmann devenait notre ambassadeur de contenu Yu-Gi-Oh! mais, à la lumière des événements récents, nous avons décidé d'annuler le contrat. En ce qui concerne notre franchise eFootball PES, nous demanderons au FC Barcelone en tant que partenaire de club d'expliquer les détails de cette affaire et ses actions futures ».

Mercredi, Hiroshi Mikitani, le fondateur du site de vente en ligne et sponsor principal du FC Barcelone, Rakuten, s'était déclaré via son compte Twitter « désolé que les joueurs du FCB aient tenu des propos discriminatoires ». Il avait précisé que « de telles déclarations (étaient) inacceptables ».

Dans un tweet publié plus tôt dans la semaine, Antoine Griezmann, comme son coéquipier Oussmane Dembélé, s'est défendu d'avoir tenu des propos discriminatoires, soulignant s'être « toujours engagé contre toute forme de discrimination ».

L'Equipe

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !