Japon : Maki Kaji, l’homme qui a popularisé le Sudoku, est mort à 69 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le fabricant japonais de puzzles Maki Kaji pose pour une photo lors de la première compétition nationale de Sudoku à Sao Paulo, au Brésil, le 29 septembre 2012.
Le fabricant japonais de puzzles Maki Kaji pose pour une photo lors de la première compétition nationale de Sudoku à Sao Paulo, au Brésil, le 29 septembre 2012.
©YASUYOSHI CHIBA / AFP

« Père du Sudoku »

Japon : Maki Kaji, l’homme qui a popularisé le Sudoku, est mort à 69 ans

Maki Kaji avait popularisé le Sudoku en lui donnant son nom japonais dans les années 1980. Le « père » du Sudoku est mort à l'âge de 69 ans, selon les révélations de sa maison d'édition ce mardi 17 août. Le concept originel du jeu, le Carré latin, remontait au XVIIIe siècle.

Maki Kaji, l'homme qui a popularisé le Sudoku en lui donnant son nom japonais dans les années 1980, est mort à l'âge de 69 ans. Cette information a été communiquée par sa maison d'édition, ce mardi 17 août.

« Kaji-san, connu comme l'homme qui a donné son nom au Sudoku, était aimé par les amateurs de puzzles du monde entier », d’après le message dévoilé sur le site de la maison d'éditions Nikoli, qu'il a fondée.

Maki Kaji est mort le 10 août d'un cancer des voies biliaires, selon le communiqué.

Le concept originel du jeu, le Carré latin, a été inventé au XVIIIe siècle, en Europe, par un mathématicien suisse, Leonhard Euler.

Sa version moderne, différente en raison de sa subdivision en neuf carrés de neuf cases, a été découverte au début des années 1980 dans un magazine américain par Maki Kaji, qui l'a alors importée au Japon. Maki Kaji a donné son nom japonais au Sudoku.

Selon Courrier International, « alors qu’il travaillait dans une imprimerie, raconte le Mainichi Shimbun, le regard de Maki Kaji s’est posé sur l’une des grilles du casse-tête Number Place – lui-même inspiré d’un jeu plus ancien – dans un magazine américain. Par la suite, en 1980, il lance avec ses amis le premier magazine japonais consacré à ce type de jeux, le Puzzle Tsushin Nikoli. C’est ainsi que le nom populaire de Sudoku s’est pérennisé. Rapidement, en 1983, le Japonais fonde l’entreprise Nikoli, dont il sera président jusqu’à juillet dernier ».

Le jeu s'est répandu de par le monde lorsque Wayne Gould, un juge retraité de Hongkong, amateur de jeux de patience, a décidé en 1997, après avoir découvert le Sudoku au Japon, d'écrire un programme informatique générant des grilles de Sudoku.

Les joueurs de Sudoku doivent compléter une grille de 9 sur 9 (81 cases) avec des chiffres allant de 1 à 9 de telle manière qu'aucun n'apparaisse deux fois dans la même ligne, dans la même colonne ou le même sous-carré.

Courrier International

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !