Espagne : les Français recherchés après avoir jeté un mégot se sont rendus | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Des personnes fument sur un trottoir de Paris.
Des personnes fument sur un trottoir de Paris.
©Thomas COEX / AFP

Touristes exemplaires ?

Espagne : les Français recherchés après avoir jeté un mégot se sont rendus

Des passagers d'une voiture immatriculée en France avaient été dénoncés sur les réseaux sociaux en Espagne, le lundi 2 août, pour avoir jeté un mégot à Palafrugell alors que le risque d’incendie est très élevé en cette période estivale. Ils se sont depuis rendus dans un commissariat.

Des Français étaient activement recherchés après avoir jeté un mégot par la fenêtre de leur voiture, le lundi 2 août. Selon la rédaction du Parisien, deux jeunes gens se sont rendus jeudi 5 août au commissariat de Palafrugell, en Espagne.

Suite à leur incivilité, ils ont écopé d'une amende de 200 euros.

« Ils ont reconnu les faits mais disent ne pas avoir mesuré les conséquences », selon une source policière française auprès de la rédaction du Parisien.

Leur acte d'incivilité avait fait polémique sur les réseaux sociaux. Lundi 2 août, une vidéo montrait un passager d'un véhicule immatriculé en France en train de jeter son mégot de cigarette par la fenêtre de sa voiture à Palafrugell.

Cette séquence, filmée par un autre automobiliste, avait été massivement relayée sur Twitter.

La ville de Palafrugell avait dénoncé ce comportement dans un tweet. La police locale avait déposé une plainte contre le propriétaire du véhicule.

L'incivisme et les risques de déclencher un incendie avaient été dénoncés.

A la mi-juillet, un mégot mal éteint avait provoqué un incendie ayant ravagé près de 415 hectares dans le parc naturel de Cap de Creus, au niveau de la station balnéaire de Llançà, à seulement 70 kilomètres de Palafrugell.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !