Elle découvre une queue de rongeur, des vers et des crottes dans une baguette | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Elle découvre une queue de rongeur, des vers et des crottes dans une baguette
©Flickr/M.G Photography

Miam

Elle découvre une queue de rongeur, des vers et des crottes dans une baguette

Une mère de famille a découvert que le pain qu'elle avait acheté dans un supermarché Carrefour de la banlieue parisienne ne contenait pas que de la mie.

Une famille de la région parisienne ne regardera plus jamais sa baguette de la même manière en la mangeant. Désormais, elle l'examinera. En effet, Hasna, la mère raconte au quotidien Le Parisien qu'elle a eu la mauvaise surprise de découvrir, le 14 mars dernier, des vers, des excréments et même une queue de rongeur à l'intérieur de la mie... Elle poursuit qu'elle a acheté cette baguette dans un hypermarché Carrefour d’Ivry-sur-Seine avant de la congeler durant une semaine.

Cela aurait pu ne rester qu'un mauvais souvenir, voire un cauchemar pour toute la famille, mais le mari et les enfants d’Hasna ont tous consommé un morceau de cette fameuse baguette avant de tomber malades et d'être victimes de symptômes dignes d'une grastro-entérite. La Direction départementale de la protection des populations a été saisie et doit faire des analyses sur le pain incriminé. De même, la direction du magasin a assuré à la jeune femme qu’elle allait éclaircir cette affaire.

"Suite à cette histoire, la DDPP est venue faire un contrôle d'hygiène dans notre laboratoire, mais aucun problème n'a été relevé", indique ainsi Carrefour. "Nous poursuivons donc aujourd'hui l'enquête auprès du fournisseur de farine". Cela pourrait même devenir, au final un bon souvenir puisqu'un dédommagement est actuellement à l’étude pour cette famille.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !