L'ourse Cannelle entre au musée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
L'ourse Cannelle entre au musée
©

Nature

L'ourse Cannelle entre au musée

Sa dépouille devrait passer entre les mains de taxidermistes.

La dépouille de l'ourse Cannelle, abattue par un chasseur en 2004 à Urdos (64), va être remise au Muséum de Toulouse, afin d'y être naturalisée si son état le permet, rapporte la Dépêche dimanche 26 juin. "Le procureur général de Pau vient de lever les scellés sur la dépouille conservée à l'école vétérinaire de Toulouse. Le Muséum, qui dispose d'un laboratoire de taxidermie très réputé, récupérera le corps de l'animal dès que possible", précise le quotidien régional.

Toutefois, des doutes subsistent quant à l'état de conservation du corps. "La dépouille avait été attaquée par des vautours. Le pelage de l'animal a pu être endommagé par des bactéries. On ne pourra peut-être pas naturaliser Cannelle mais on est sûr de récupérer son squelette", explique Francis Duranthon, conservateur du Muséum, à la Dépêche.

Si tout va bien, Cannelle devrait entamer sa nouvelle vie dans les allées du musée dans moins d'un an.

Lu sur la Dépêche.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !