Coupe du Monde 2018 : le Mexique placé sous la protection d'un dieu aztèque | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Coupe du Monde 2018 : le Mexique placé sous la protection d'un dieu aztèque
©RONALDO SCHEMIDT / AFP

Jeanne, au secours !

Coupe du Monde 2018 : le Mexique placé sous la protection d'un dieu aztèque

Un sorcier a invoqué Quetzalcoatl pour guider la sélection mexicaine au moins jusqu'aux quarts de finale en Russie.

Connu dans son pays pour ses prédictions annuelles sur la politique et l'actualité (il avait par exemple prédit en 2016 que Donald Trump serait battu aux primaires républicaines), Antonio Vazquez, dit El Brujo Mayor, grand sorcier de son état, a invoqué le dieu serpent à plumes Quetzalcoatl, qui était une des principales divinités pan-mésoaméricaines, pour soutenir l'équipe mexicaine de football lors de cette coupe du monde en Russie.

"Donne-moi toute ta force et ta puissance pour franchir les portes du paradis, fais que le Mexique atteigne le cinquième match. Quetzalcoatl, fais qu'il en soit ainsi", a invoqué le Grand Sorcier, qui a donc visé les quarts de finale. Lors de la cérémonie, il était vétu d'un maillot vert mexicain, apparaissant sous sa longue barbe blanche, entouré de deux prêtresses et brandissant un bâton de pluie.

S'il n'est visiblement pas infaillible en politique, El Brujo Mejor avait néanmoins réussi à prédire la victoire et le score du Mexique face au Brésil lors des Jeux olympiques de 2012.

Pourquoi n'a-t-il pas demandé au dieu serpent de mener son équipe vers la finale ? Tout simplement parce qu'il y a quelques jours, il a prédit la victoire de l'Allemagne dans cette coupe du monde.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !